Une demande d’action collective déposée contre le Diocèse d’Amos

20211207 080755
Francois Munger
Suivez-moi

Une demande d’action collective a été déposée ce matin contre la Corporation épiscopale Catholique Romaine d’Amos et L’Évêque Catholique romain d’Amos pour de présumées agressions sexuelles qui auraient été commises entre 1940 et aujourd’hui

C’est le cabinet d’avocats Arsenault Dufresne Wee Avocats qui a déposé la demande dans laquelle on peut lire qu’une victime, aujourd’hui âgée de 65 ans aurait été agressé sexuellement entre les âges de 7 et 11 ans par l’abbé Paul-Émile Bilodeau de l’école l’école Notre-Dame-de Fatima à Val-d’Or. Selon les documents déposés à la Cour Supérieure, les agressions sexuelles prenaient la forme de pénétrations anales.

«Durant ces agressions sexuelles, l’abbé Paul-Émile Bilodeau ordonne au Demandeur de ne pas crier, sans quoi il ira en enfer (…)Quelques années plus tard, le Demandeur sert comme garçon de messe, à l’église de Notre-Dame-de-Fatima (…)  Avant chaque service, dans la sacristie, l’abbé Paul-Émile Bilodeau habille le Demandeur et en profite pour l’agresser sexuellement de nouveau en lui caressant le bas du dos et les fesses » peut-on lire dans un extrait de la demande d’action collective.

Le demandeur allègue également en avoir parlé à son père qui aurait formulé une dénonciation à l’Évêque de l’époque, Mgr Desmarais. L’abbé Bilodeau aurait plus tard été envoyé à Chibougamau.

Quatre autres victimes ont déjà contacté le cabinet en charge du dossier pour formuler des dénonciations visant des hommes d’église. L’abbé Réal Couture est visé par une dénonciation d’une présumée dizaine d’agression à Parent sur un garçon de 10 à 14 ans. L’abbé Armand Roy est quant à lui visé par une dénonciation d’une trentaine d’Agressions à Laferté et Launay sur un garçon de 12 ans. L’abbé Lucien Côté fait, pour sa part, face à des allégations d’agressions dans le secteur d’Authier-Nord sur un garçon de 10 et 11 ans et finalement l’abbé Hubert Fortier a été dénoncé pour des agressions à Berry sur un garçon de 12 et 13 ans.

Il est possible de contacter de façon confidentielle le cabinet d’avocat au actioncollective@adwavocats.com ou par téléphone : 514 527-8903.

Si vous voulez lire la demande complète, elle est disponible ici.