Un nouvel outil pratique au CFP de la Baie-James

Le simulateur minier et forestier du CFP de la Baie-James est attractif selon les principaux intéressés. Photo : Courtoisie\CFPBJ

Dernière mise à jour

Le Centre de formation professionnelle de la Baie-James (CFPBJ) est fier du succès obtenu grâce à son nouveau simulateur minier et forestier. Grâce à cet outil innovant, inauguré en mai dernier, on observe déjà une augmentation du bassin d’élèves inscrits. 

Selon un communiqué du CFP de la Baie-James, le simulateur est définitivement un outil performant et innovant dans le domaine. Il contribue à la formation efficace des élèves et bonifie l’offre  en matière de formation professionnelle. 

« Dès les premières journées d’utilisation, nous avons remarqué les effets positifs de ce simulateur sur nos élèves et même sur nos enseignants,  a souligné la directrice des services et de centre au CFP de la Baie-James, Sonia Caron. L’apprentissage axé sur la pratique aide les élèves à augmenter leur confiance en eux, ce qui leur permet d’être moins anxieux lors de l’exécution des manœuvres. »

474  élèves ont complété une demande d’inscription alors que 129 ont été formés jusqu’à maintenant.

 

Le simulateur d’engins miniers et forestiers en quelques lignes :

  • Facilite l’apprentissage de la conduite d’engins miniers pour les mines souterraines et de surface ainsi que la conduite de machineries lourdes en voirie forestière;
  • Procure une simulation multisensorielle permettant d’expérimenter la réalité sans les dangers d’une véritable opération terrain;
  • Permet à l’élève de s’exercer au sein de conditions allant jusqu’aux situations imprévues (crevaisons, bris mécaniques, feux, etc.);
  • Réduit les risques d’incidents lors de la mise en application des connaissances acquises;
  • Offre une plus grande rapidité d’application des connaissances : en près de deux heures, l’élève est capable de mettre en pratique ses apprentissages.