Jeudi, 30 mai 2024

Ne respire pas

Dernière mise à jour: • Publié:
Équipe MédiAT
Équipe MédiAT
MédiAT
Partager cet article

banniereCommanditaire-CinemaAmos

Ne respire pas met en vedette trois adolescents de Détroit, Alex, Rocky et Money qui rêvent d’échapper de leur quotidien difficile en s’enfuyant en Californie. Pour arriver à leur fin, ils commettent des vols mineurs, récoltant ainsi une petite quote-part sur le montant obtenu par la revente.

25070_320_470Un jour, une opportunité inattendue se présente à eux. Ils organisent un grand coup durant lequel ils prévoient voler un butin de plusieurs centaines de milliers de dollars dans la maison d’un homme aveugle. Le plan était simple, endormir le chien de garde et son maître, trouver l’argent et s’enfuir. Cependant, le vétéran de l’armée américaine ne se laissera pas dérober si facilement. Il ne voit peut-être pas, mais ces autres sens sont ultra développés et il est prêt à se battre pour protéger ses biens. Les trois adolescents se retrouveront ainsi prisonniers de la maison et leur seule chance de s’en sortir est de garder le silence.

Le film Ne respire pas est davantage, à mon avis, un film de suspense qu’un film d’horreur puisqu’il n’est pas particulièrement effrayant. Cependant dans le domaine du suspense, il atteint très bien son objectif. Toute la durée du film, on réussit à nous tenir en haleine et aussi à nous faire sursauter à quelques reprises.

La trame narrative est intéressante puisque que le concept est tout de même original, c’est-à-dire, interchanger  les rôles traditionnels. Dans ce film, ce sont les voleurs, qui seraient normalement considérés comme les méchants du film, qui deviennent les victimes.  Je l’avoue, je me suis surprise à prendre le côté des jeunes criminels en espérant qu’ils pourront finalement quitter cette maison avec leur magot. Sans compter qu’à la moitié du film environ, au moment où l’on nous laisse croire que tout est terminé, il y a un « plot-twist » inattendu qui nous replonge à nouveau dans l’action. Il faudra attendre presque jusqu’à la fin du film pour comprendre les motivations de l’homme aveugle par rapport à ce revirement dans l’histoire et croyez moi, c’est à la fois imprévisible et déconcertant.

La trame sonore est très bien assortie à la situation tendue.  L’ambiance musical est primordiale dans ce film ou l’un des principaux protagonistes est non voyant. Ce qui la rend particulièrement efficace, c’est le mélange entre la musique de suspense classique et les bruits ambiants qui sont entendus comme si l’on était dans la peau de l’homme aveugle. En effet, chacun des bruits dans le film semble amplifié, les pas, les grincements, les bruits de verres brisés retentissent dans la salle comme s’ils étaient décuplés.

En conclusion, j’ai apprécié Ne respire pas car il ne tombe pas dans les clichés de film d’horreur américain qu’on voit si souvent au cinéma. Les personnages, particulièrement celui du vétéran aveugle, étaient bien interprétés et rendaient bien justice au scénario. Il n’y aura probablement personne dans la salle qui va crier d’effroi, mais ce film saura certainement vous gardez sur le bout de votre siège jusqu’à la fin.

Fiche technique:

  • Titre original: Don’t breathe
  • Titre français: Ne respire pas
  • Réalisation: Fede Alvarez
  • Scénario: Fede Alvarez et Rodo Sayagues
  • Musique: Roque Baños
  • Producteur: Fede Alvarez, Sam Raimi et Robert G. Tapert
  • Société de distribution: Sony Pictures
  • Pays d’origine: États-Unis
  • Langue d’origine: Anglais
  • Genre: Horreur/Thriller
  • Durée: 1h28

Distribution: 

  • Stephen Lang: L’homme aveugle
  • Jane Levy: Rocky
  • Dylan Minnette: Alex
  • Daniel Zovatto: Money
  • Franciska Töröcsik: Cindy
  • Emma Bercovici: Diddy