Jeudi, 23 mai 2024

Eska utilisera des bouteilles de plastique recyclé

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

La compagnie Eska utilisera des bouteilles d’eau de plastique 100% recyclée d’ici le 1er avril 2020 et ce, pour toute sa gamme de produits d’eau embouteillée non gazéifiée.

Par voie de communiqué, Eska a annoncé cette décision qui témoigne, selon elle, de ses valeurs en matière de protection de l’environnement. La décision de se tourner vers les bouteilles recyclées se fera en partenariat l’entreprise Plastrec, un fabricant québécois de plastique recyclé (rPET).

«Notre eau de source naturelle est unique et nos consommateurs adorent le fait qu’elle soit pure et non traitée, a déclaré  le chef des Opérations chez ESKA Inc., Michel McArthur,. Nous nous sommes engagés à l’amélioration de nos emballages en utilisant une bouteille en plastique recyclé à 100 %.»

Pour l’écoconseiller diplômé, Maurice Duclos, il s’agit d’une nouvelle intéressante. «D’abord, c’est intéressant que cette nouvelle sorte 24h après l’annonce du projet du gouvernement concernant les bouteilles de plastique consignées, a-t-il souligné. Maintenant, il faut vérifier que les bouteilles soient aussi 100% recyclables.» Il explique que, contrairement au verre, la bouteille de plastique ne peut pas être recyclée constamment en bouteille de plastique. Elle sera transformée pour faire un autre produit comme des tissus pour des parapluies par exemple. «Au final, ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’on a pas de bonnes raisons d’acheter des bouteilles d’eau en plastique, a-t-il poursuivi. L’eau qu’on achète ne sera jamais d’aussi bonne qualité que celle qui sort du robinet.»

Eska ajoute croire fortement au potentiel de l’économie circulaire au Québec et au Canada. On souhaite ainsi livrer un produit en laissant la plus petite empreinte environnementale. « Nous recherchions un partenaire local capable de fournir un rPET de très haute qualité pouvant être utilisé dans le domaine de l’alimentation, a complété M. McArthur. Plastrec est le partenaire idéal.»

Ceci s’ajoute à l’annonce hier du projet du gouvernement Legault de mettre une consigne sur les bouteilles d’eau de plastique ainsi que sur les bouteilles de vin selon un document du ministère de l’Environnement. Le ministre, Benoit Charette doit en faire l’annonce prochainement.

Maurice Duclos a accueilli cette nouvelle avec positivisme. «C’est prouvé que la consigne augmente le taux de retour des bouteilles, a-t-il affirmé. Avec un milliards de bouteilles de plastique en circulation, ça commence à faire beaucoup de bouteilles qui vont pouvoir être recyclées réellement.» Par exemple, au niveau de la bouteille de bière, le taux de retour est autour de 90%.