Jeudi, 23 mai 2024

Les Abitibiwinni et Sayona signent une entente

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

La minière Sayona Québec et la communauté de Pikogan ont conclu une entente en lien avec la phase d’exploration du projet Authier. Cette entente prévoit la création d’un comité de suivi conjoint concernant les impacts environnementaux du projet.

Pour la Cheffe de la Première Nation Abitibiwinni, Monik Kistabish, cette entente fixe des principes en vue d’établir une relation harmonieuse entre les deux parties fondée sur la confiance et ayant pour objectif de concilier les droits des Abitibiwinni. «D’ailleurs, cette entente prévoit notamment des retombées pour la Première Nation Abitibiwinni au niveau du développement durable et de l’économie», a-t-elle affirmé dans un communiqué. Un comité de suivi environnemental conjoint est aussi créé.

Le directeur du développement durable, Serge Rouillier, a partagé son optimisme face à cette entente. « Cet accord ouvre
la porte à une belle collaboration et annonce des discussions fructueuses quant à la prochaine étape, soit la
signature d’une entente sur les répercussions et les avantages relativement au projet Authier», a-t-il indiqué.

Le conseil a aussi indiqué souhaiter faire preuve d’ouverture face au processus d’acquisition de la mine North American Lithium par Sayona Québec.