Dimanche, 26 mai 2024

Covid-19 : Un cas au Nord-du-Québec

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

Le Premier ministre, François Legault, a laissé entendre que des aides spéciales seraient disponibles pour les médias en perte de revenus publicitaires ce qui devrait rassurer l’équipe du Journal Le Citoyen en Abitibi-Témiscamingue. En outre, on affiche aucun cas pour l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec aurait un premier cas officiel.

Au Québec, on totalise 139 cas soit une augmentation modérée de 18 personnes par rapport à la journée précédente. 10 personnes sont maintenant hospitalisées.

2400 personnes sont en attente d’un résultat alors que 7700 personnes ont reçu un résultat négatif.

La ligne téléphonique améliorée

Si la capacité des laboratoires répond bien à la demande actuelle, le gouvernement continue de travailler sur le premier canal de communication. Une nouvelle ligne téléphonique a été ajoutée. Les gens n’ont qu’à composer leur indicatif régional suivi du numéro habituel :  1-819 644-4545

«La situation est sous contrôle, a affirmé le Premier ministre, Legault. Nous avons libéré 4000 lits en reportant des chirurgies électives. Actuellement, on travaille en considérant des scénarios pessimistes pour être prêt au cas où. Pour l’instant, on remarque que les mesures prises donnent des résultats.» Il faut donc continuer de les suivre, éviter les rassemblements de cinq, 10, 30 ou plusieurs centaines de personnes.

Mises à pied dans les médias

M. Legault a mentionné être bien au fait des problèmes vécus dans les médias qui observent des baisses de leurs ventes publicitaires. Il mentionne que le gouvernement regarde les options pour soutenir ces médias. Les journalistes sont, pour lui, essentiels, dans une période comme celle qu’on vit actuellement.

Retour en classe le 30 mars ? 

Pour le Premier ministre, le retour en classe prévu initialement le 30 mars est de plus en plus improbable. Si les Cégeps et universités pourront offrir des cours à distance, cette option est moins viable pour le primaire et même le secondaire. «On sera en mesure de communiquer des informations plus précises dans les prochains jours», a-t-il mentionné.