Lundi, 27 mai 2024

Jour 24 – Covid-19 : Les déplacements à Rouyn-Noranda seront contrôlés

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

À partir de 16h, les déplacements non-essentiels seront contrôlés sur le territoire de la Ville de Rouyn-Noranda. On compte maintenant 76 cas répartis dans l’ensemble des cinq MRC de la région.

Le nombre de cas a fait un bond de 18 personnes passant à 76 cas dans la région de L’Abitibi-Témiscamingue. Comme l’a mentionné la Vice-première ministre, Geneviève Guilbeault, lors du point de presse quotidien, la décision de contrôler les déplacements sur le territoire de Rouyn-Noranda permettra d’éviter la propagation du virus davantage.

Situation régionale

  • Nombre de cas en A-T : 76 (+18)
  • Nombre de cas dans la MRC de Rouyn-Noranda : Plus de 60 cas de la MRC Rouyn-Noranda.
  • Nombre de cas MRC Témiscamingue : Moins de cinq
  • Nombre de cas MRC Abitibi : Moins de cinq
  • Nombre de cas Vallée-de-l’Or : Moins de cinq
  • Nombre de cas Abitibi-Ouest : Moins de cinq
  • Nombre de personnes du personnel de la santé : 5 (+2)
  • Nombre de tests effectués : 
  • Nombre de tests réalisés négatifs : 
  • Résultats en attente : 
  • Personnes hospitalisées : 5 (Cumulatif depuis le début 10)
  • Décès : 2 (+1)
  • Cas rétablis : 12 

Déplacements non-essentiels interdits

La Présidente-directrice générale, Caroline Roy, a d’abord confirmé que la région de l’Abitibi-Témiscamingue était maintenant visée par une restriction de circulation à l’entrée et à la sortir de la Ville de Rouyn-Noranda. «Réellement, depuis le début de la crise, on travaille en concertation avec plusieurs partenaires comme les maires, tous contribuent pour limiter la propagation du virus, a-t-elle rappelé. La clé du succès est le respect de l’ensemble des mesures déployées par la Santé publique.»

Les déplacements non-essentiels sont interdits pour sortir et entrer à Rouyn-Noranda. «La restriction des déplacements est une mesure supplémentaire, a expliqué la Dre Omobola Sobanjo. Il faut continuer de suivre l’ensemble des mesures de distanciation.» Elle ajoute aussi que les cas dans les autres MRC sont des cas isolés et ne représentent pas une marque de propagation communautaire.

La Dre Sobanjo a confirmé que plus de 60 cas dans une population de 40 000 personnes était un nombre élevé. On ne veut donc pas attendre qu’il y en ait plus pour agir.

La mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire, salue la décision de la Santé publique et remercie l’organisation pour leur appui.

«Nous avions présenté une demande en ce sens-là et donc, la mesure est bien accueillie pour Rouyn-Noranda, a-t-elle mentionné. Nous avons senti l’anxiété des citoyens grimper ces derniers jours et c’était de notre devoir de limiter la propagation du virus en solidarité avec les autres MRC.» Elle rappelle à ses citoyens l’importance de respecter cette mesure pour leur santé, mais aussi celle de tous les gens de l’Abitibi-Témiscamingue.

Pour les gens des quartiers ruraux, on assure que tous auront accès aux commerces essentiels. Il faut tout de même limiter dans nos déplacements. Au niveau des routes secondaires, Mme Roy admet que plusieurs connaissent des chemins pour contourner les règles.

«Il ne faut pas la défier ou la détourner, a demandé Mme Roy. C’est pour nous qu’on met en place cette mesure, pour se protéger et nos proches, notre famille. C’est comme ça que l’on va sauver des vies.»

Points de contrôle supplémentaires

Quatre points de contrôle s’ajoutent dès 16h et seront gérés par la Sûreté du Québec.

  • Route 101-393
  • Route 117 sortie de Cadillac
  • Route 395 – Coin Preissac
  • Route 101 – Rollet

Les personnes qui doivent retourner à leur résidence principale pourront passer les points de contrôle. Les travailleurs essentiels et les gens qui souhaitent recevoir des soins pourront également passer les points de contrôle. Pour les gens de Cadillac, ils devront maintenant aller faire leur épicerie à Rouyn-Noranda et non, à Malartic, par exemple. Les déplacements essentiels inclus également les éléments judiciaires, comme par exemple, les familles qui ont une garde partagée de leurs enfants.

Situation nationale 

  • Nombre de cas au Québec :6997 (+896)
  • Nombre de personnes hospitalisées : 478 (+49)
  • Nombre de personnes aux soins intensifs : 130 (+8)
  • Nombre de décès : 75 (+14)

Nous sommes très conscients que c’Est difficile de respecter les consignes pour certaines personnes, mais rappelez-vous qu’en ce moment, on poursuit un seul et même objectif : Sauver des vies. – Geneviève Guilbeault, vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique.