Vendredi, 24 mai 2024

Les écoles primaires ouvriront le 11 mai

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

Les écoles primaires à l’extérieur du grand Montréal ouvriront le 11 mai alors que les écoles secondaires ouvriront seulement en septembre. Cette décision a été prise dans l’esprit d’une reprise graduelle et prudente selon le Premier ministre, François Legault.

«Je vous annonce que si la situation reste comme elle est, nous allons rouvrir les écoles primaires et garderies le 11 mai pour l’extérieur de Montréal et le 19 mai dans le Grand Montréal, a déclaré le Premier ministre lors de son point de presse. Si jamais la situation s’empire, on va rectifier le tir. Le mot important est graduel, mais aussi prudence, prudence, prudence.» 

Le même scénario sera effectif pour les services de garde. Comme les mesures de distanciation sont plus difficiles à respecter avec les jeunes enfants, on demandera aux éducatrices le port du masque.

Pour l’instant, l’élément important qui pouvait amener à ouvrir les écoles était la reprise du contrôle dans les hôpitaux et les CHSLD. Pour le Premier ministre, c’est maintenant chose faite. Avec une augmentation de 23 personnes hospitalisées portant le total à 1541 et toujours moins de personnes aux soins intensifs, on voit que la situation se stabilise.

«Au Québec, on a deux mondes : Les gens autour des résidences de soins pour aînés et le reste du Québec, a-t-il expliqué. Sur le nombre de décès supplémentaires (84), 75 sont des aînés dans les résidences pour personnes âgées et neuf étaient dans leur résidence personnelle.» 

Le Premier ministre cite plusieurs raisons pour expliquer la réouverture des écoles primaires seulement. En plus d’être une mesure graduelle le Premier ministre mentionne qu’il serait imprudent de laisser les enfants à l’extérieur des écoles pendant une trop longue période. «Pour les enfants, je crois que c’est bon qu’ils revoient leurs amis, leurs enseignants, a-t-il poursuivi. On ne prévoit pas de vaccin avant 12-18 mois. Je ne vois pas les enfants rester à la maison pendant tout ce temps-la. Si on attendait le 1er septembre, ce ne serait pas différent.» 

Demain, le Premier ministre poursuivra la présentation de son plan de reprise graduelle avec les éléments concernant les entreprises québécoises.