Mercredi, 29 mai 2024

Sébastien Lemire met ses priorités de l’avant

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

Le député d’Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, amorcera sa première session parlementaire le 27 janvier. Comble de malchance, il ne pourra présenter de projet de loi lors de cette session, mais il a tout de même identifié des dossiers importants pour la région.

D’entrée de jeu, Sébastien Lemire souligne l’approche du Bloc Québécois qui a choisi de mettre carte sur table en identifiant rapidement le chemin qu’il allait prendre.

Avec le tirage au sort qui a donné six projets de loi sur les 30 premiers au Bloc Québécois, le chef, Yves-François Blanchet a annoncé clairement ses couleurs en identifiant ceux qui seront déposés dans l’ordre dont le premier sur le rapport d’impôt unique géré par Québec et, dans un deuxième temps, un projet de loi pour que le Canada se conforme aux objectifs de l’Accord de Paris pour les changements climatiques.

Priorités régionales : Transport, couverture internet\cellulaire et agriculteurs

Dans le comté, le député entend mettre l’accent sur le dossier du transport et de la mobilité en région. Pour lui, les services de transport, que ce soit par la route ou par les airs, doivent être assurés adéquatement sur l’ensemble du territoire tout comme dans le dossier des services internets et de la téléphonie cellulaire.

Le dossier de l’agriculture est aussi important pour M. Lemire «On veut s’assurer qu’il n’y ait plus jamais de brèche dans les accords de libre-échange, a-t-il expliqué. On utilisera plus l’agriculture comme outil commercial pour négocier nos traités. Aussi, qu’elles sont les modalités pour compenser nos agriculteurs dans les années à venir.»