Dimanche, 26 mai 2024

Sylvie Bérubé veut entendre ses municipalités sur la TECQ

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

La députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Sylvie Bérubé, souhaite consulter les municipalités de son comté concernant les récents changements apportés au Fonds sur la taxe sur l’essence et la contribution du Québec (TECQ)

Le fédéral a récemment retiré de la liste des projets admissibles les projets d’Hôtel de ville, casernes de pompiers, garages municipaux et entrepôts.

Cette situation est déplorée par la députée qui croit que dans plusieurs petites localités les projets retirés sont souvent la majorité des bâtiments et donc, qu’il sera difficile ré-allouer les sommes vers d’autres infrastructures. Mme Bérubé a donc décidé de prendre les témoignages des gens des municipalités afin de faire pression sur le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités

« Je m’affaire maintenant avec mon collègue porte-parole en matière de Transport, d’Infrastructure et de Collectivité, M. Xavier Barsalou-Duval, à recueillir les témoignages des municipalités sur la façon dont elles ont été affectées par les nouveaux critères fédéraux imposées aux Fonds de la taxe sur l’essence. Les témoignages et résolutions de conseil nous permettrons de bien documenter la situation et de mettre de la pression sur Mme Catherine McKenna, la ministre de l’Infrastructure, afin de revoir les critères.» conclut Mme Bérubé.