Lundi, 20 mai 2024

Transport interurbain : «Un pas dans la bonne direction»

Dernière mise à jour: • Publié:
Mathieu Proulx
Mathieu Proulx
MédiAT
Partager cet article

La Table des préfets de l’Abitibi-Témiscamingue a réagi positivement à la bonification des programmes disponibles pour le transport interurbain collectif. Pour la préfète, Claire Bolduc, il s’agit d’un premier signal de la prise en considération des enjeux qui y sont reliés.

Le ministre des Transports François Bonnardel a annoncé que l’aide financière minimal pour un organisme de transport en milieu rural passerait de 75 000$ à 100 000$ et que le maximum possible sera désormais de 375 000$, 100 000$ de plus que l’ancien programme. L’aide financière pour maintenir un parcours d’autobus interurbain passe de 150 000$ à 185 000$ tandis que l’aide pour contrer la fermeture passera à 100 000$.

« C’est un premier signal que nos représentations en faveur d’une prise en considération des enjeux de transport collectif dans les régions du Québec portent leurs fruits. La mobilité des personnes et des services de transports efficaces ne sont pas uniquement des enjeux propres aux grands centres urbains», a déclaré présidente de la Conférence des préfets et préfète de la MRC de Témiscamingue, Claire Bolduc.

Le préfet de la MRC Vallée-de-l’Or précise tout de même que l’importance d’un sommet régional sur le transport interurbain demeure une priorité en raison de l’absence d’une stratégie globale pour l’ensemble du territoire québécois.