Lundi, 20 mai 2024

Dernier appel pour la manifestation pour un air pur à Rouyn-Noranda

Dernière mise à jour: • Publié:
Lydia Blouin
Lydia Blouin
MédiAT
Partager cet article

C’est le dernier appel pour la manifestation destinée à promouvoir l’air pur à Rouyn-Noranda. Elle se tiendra le 23 septembre prochain à 16h devant l’école Notre-Dame-de-Protection dans le cadre de la Journée de grève pour le climat.

L’événement a été organisé conjointement par différents organismes en réponse aux émissions d’arsenic de la Fonderie Horne : Le comité La Planète s’invite au parlement en Abitibi-Témiscamingue, le Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue, le Centre entre femmes, Mères au front de Rouyn-Noranda ainsi que le Comité Arrêt des Rejets et Émissions Toxiques de Rouyn-Noranda (ARET). Des citoyens prennent également part à l’organisation de la marche.

Rappelons que la Fonderie Horne a le droit d’émettre actuellement jusqu’à 100 ng/m3 annuellement. Le gouvernement caquiste compte imposer un seuil de 15 ng/m3 sur 5 ans selon les recommandations de la Santé publique.

Or, pour les organismes, ce n’est pas suffisant. En effet, la norme québécoise étant de 3 ng/m3, le regroupement s’attend à davantage d’actions de la part de la Fonderie et du gouvernement.

Laurie Paquin, Coordonnatrice aux luttes sociales du Regroupement d’éducation populaire de l’Abitibi-Témiscamingue, précise :

« Ça fait un bon moment qu’il y a un appel à travers le Québec pour se mobiliser pour la justice environnementale le 23 septembre. Avec la nouvelle par rapport au plus haut taux de cancers à Rouyn-Noranda qu’ailleurs lié aux émissions d’arsenic, on s’est dit qu’il faut faire quelque chose. On a vraiment senti que c’est une situation d’injustice environnementale qu’on vivait en région. On a donc décidé de profiter de l’appel national du 23 septembre pour mettre de l’avant l’enjeu de la qualité de l’air à Rouyn-Noranda. On se dit que si c’est possible ici, c’est possible partout. »

Lors de la journée, les manifestant(es) marcheront depuis l’école Notre-Dame-de-Protection et se dirigeront par la Murdoch vers le 7e avenue. Ils/elles s’arrêteront sur la rue Portelance au pied des installations de Glencore. Quelques actions symboliques et des prises de paroles auront lieu avant de continuer vers la rue Principale, puis de retourner au point de départ.

Le circuit d’environ 3 km sera un moment historique pour la ville de Rouyn-Noranda, selon madame Paquin :

« On s’est réuni en 2019 pour marcher pour la justice climatique et on était plus de 1000 personnes. Clairement, avec le contexte particulier qu’on a aujourd’hui et avec le contexte électoral, ça ne peut pas faire autrement. On est dans un moment de non-retour : c’est aujourd’hui ou jamais qu’il faut qu’on bouge. »

Plusieurs personnes ont tourné des capsules vidéos dans le but de promouvoir l’événement : Richard Desjardins, Émilie Robert, Laure Waridel, Liette Constant ainsi que le Dr Frédéric Bonin.