Mardi, 21 mai 2024

Gatineau n’accueillera plus les patients en radio-oncologie provenant de l’Abitibi-Témiscamingue

Dernière mise à jour: • Publié:
Lydia Blouin
Lydia Blouin
MédiAT
Partager cet article

Les citoyens de l’Abitibi-Témiscamingue pouvaient jusqu’à aujourd’hui, le 23 août 2022, profiter des services de cancérologie du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais. Hors, en raison de l’importante pénurie de main-d’œuvre, le service n’est plus offert pour une durée indéterminée.

En moyenne, 450 citoyens de la région reçoivent des services radio-oncologiques hors de la région. Parmi eux, 225 personnes bénéficiaient des services offerts à Gatineau. Les autres allaient plutôt à Montréal, soit au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), soit au Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Environ 5 à 6 personnes étaient ainsi dirigées chaque semaine à Gatineau plutôt qu’à Montréal.

Les patients seront désormais orientés vers le CUSM, sauf pour ceux ayant déjà débuté leur traitement.

Mme Caroline Roy, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT), explique :

« La mise en place de ce corridor de service n’aura toutefois aucun impact en ce qui a trait à l’accessibilité aux services pour notre population et n’engendrera aucun délai supplémentaire dans la séquence des traitements. »

Le CISSS-AT assure que les patients continueront d’être supportés dans la recherche de lieux d’hébergements et de services de transport. L’organisation souligne également que l’ensemble des patients en radio-oncologie pourront profiter du programme financier pour le déplacement des usagers, accessible sur le site du gouvernement du Québec.