Lundi, 27 mai 2024

Le recteur de l’UQAT commente les nouvelles des derniers mois en étude post-secondaire

Dernière mise à jour: • Publié:
Lydia Blouin
Lydia Blouin
MédiAT
Partager cet article

Le recteur de l’UQAT, monsieur Vincent Rousson, commente différents dossiers qui ont fait l’actualité dans les derniers mois en éducation post-secondaire.

Bourses perspectives Québec

Les bourses Perspectives Québec permettent aux étudiants à temps plein d’obtenir des montants pour leurs études, selon le programme. Un étudiant du Cégep pourrait ainsi avoir droit à 1500$ par session, alors qu’un étudiant de l’université aurait droit à 2500$ par session.

Les étudiants ont droit à ce montant s’ils étudient dans l’un des domaines suivants :

  • Santé et services sociaux
  • Éducation
  • Éducation à la petite enfance
  • Génie
  • Informatique

Selon monsieur Rousson, ces bourses sont une excellente nouvelle pour les étudiants et il considère qu’un travail a déjà été fait du côté du gouvernement pour élargir les programmes admissibles. Il espère cependant que les bourses seront offertes continuellement dans l’avenir.

Les stagiaires

Les stagiaires ont davantage de droits depuis l’adoption de la loi 14. Cette dernière mentionne qu’il leur sera possible de s’absenter pour des motifs jugés acceptables comme un employé normal. Une absence prolongée ne conduira pas nécessairement à l’échec du stage : des efforts raisonnables devront être déployés afin que les stagiaires puissent réussir le stage malgré tout. Enfin, un OSBL ou un regroupement d’associations d’élèves ou d’étudiants pourront porter plainte à la CNESST au nom d’un stagiaire.

Le recteur de l’UQAT juge que ces mesures sont appropriées pour soutenir la réussite des étudiants. Il souligne également que rémunérer les stages augmenterait la persévérance scolaire.

Prêts et bourses

Selon l’ancienne Protectrice du citoyen, Mme Marie Rinfret, le système de Prêts et bourses manquerait de transparence par moments. C’est ce qu’elle indique dans son rapport « L’Aide financière aux études : mieux accompagner les étudiantes et les étudiants en faisant preuve de transparence et d’écoute ».

Elle a émis 22 recommandations au ministère de l’Enseignement supérieur et une directement à la ministre McCann.

Elle propose notamment que les étudiants puissent avoir accès plus facilement aux informations liées à l’AFE (Aide financière aux études). Elle ajoute que les décisions rendues doivent être davantage justifiées et qu’une personne désirant contester cette dernière pourrait le faire au Tribunal administratif du Québec. Avant d’en arriver là, l’étudiant peut contester la décision auprès du Bureau des recours, mais Mme Rinfret précise qu’il faudrait que ce soit une organisation indépendante de l’AFE dans un souci d’indépendance et de crédibilité.

Selon monsieur Rousson, les Prêts et bourses sont un système très utile dont les Québécois devraient être fier. Il ajoute cependant que cela n’empêche pas de l’améliorer.

Gratuité scolaire

Le débat sur la gratuité scolaire revient régulièrement, généralement de la bouche des étudiants. Cette année, au Québec, on a vu des manifestations en ce sens à plusieurs endroits.

La société devrait débattre de cet enjeu, selon monsieur Rousson, qui n’a pas voulu avancer son avis personnel sur la question.