Lundi, 27 mai 2024

Opposés aux mesures appliquées au Canada, les camionneurs convergent vers Ottawa

Dernière mise à jour: • Publié:
Francois Munger
Francois Munger
MédiAT
Partager cet article

Des centaines de camionneurs et citoyens opposés aux mesures sanitaires convergent vers Ottawa dans ce qu’ils appellent le « convoi de la liberté ».  Une délégation devrait d’ailleurs prendre le départ de l’Abitibi-Témiscamingue à partir de Val-d’Or vendredi midi pour se joindre au mouvement. Si certains dans le lot protestent contre l’imposition de la vaccination obligatoire aux camionneurs à la frontière avec les États-Unis, ce n’est pas le cas pour l’ensemble des participants. Le groupe s’entend cependant pour dire qu’il faut lever les règles qu’il juge oppressantes pour la population.

L’initiative a pris son envol dans la ville de Delta en Colombie-Britannique alors que les premiers véhicules ont entamé le périple à travers le pays un peu plus tôt cette semaine. Les manifestants qui protestent contre les règles estiment qu’elles ont pour résultat détruire les entreprises, industries et moyen de subsistance. Les participants commencent déjà à arriver dans le secteur d’Ottawa selon nos informations et la mobilisation devrait être complètement déployée dans le secteur samedi.

Les organisations policières dans le secteur d’Ottawa sont sur un pied d’alerte et se préparent à accueillir la mobilisation dans le centre-ville de la capitale canadienne.

Sur les réseaux sociaux, des groupes Facebook rassemblent des dizaines de milliers d’internautes autour du sujet, l’u des groupes privés compte même plus de 670 000 membres. Une campagne lancée sur la plateforme de sociofinancement GoFundMe rassemble plus de 5,6 millions de dollars. Les responsables de la plateforme ont affirmé hier avoir gelé les fonds pour permettre aux organisateurs de démontrer un plan clair et transparent de distribution des sommes amassées.

Dans le texte accompagnant la campagne rédigé par les organisateurs, il est mentionné qu’une partie des dons sera directement acheminé au fournisseur de carburant en vrac qui collabore avec le convoi. Les organisateurs allèguent également travailler sur les détails pour la remise des compensations aux participants qui se rendent à Ottawa dans le but de les dédommager pour le carburant, les assister pour la nourriture et l’hébergement . On peut également y lire que les dons restants devraient être remis à une organisation d’anciens combattants  qui sera choisie par les donateurs.