Mercredi, 29 mai 2024

Promesses électorales de Québec Solidaire

Dernière mise à jour: • Publié:
Lydia Blouin
Lydia Blouin
MédiAT
Partager cet article

Québec Solidaire (QS) a fait diverses promesses au cours de la présente campagne électorale, notamment en lien avec l’environnement et la santé.

Environnement

QS compte exiger des taux d’émissions d’arsenic de 15 ng/m3 d’ici un an à la Fonderie Horne. Elle aurait alors trois ans pour atteindre le taux de 3 ng/m3. QS imposerait également le principe de pollueur/payeur pour décontaminer les terrains qui dépassent les normes de métaux lourds, ce qui inclut les terrains vacants propices à la construction.

L’organisation politique interdirait la vente de voitures à essence dès 2030 et interdirait l’immatriculation de véhicules à essence à partir de 2040. Le parti investirait davantage dans le transport collectif et réduirait le coût de 50%. Il refuserait les projets augmentant la capacité routière, sauf pour des raisons de sécurité ou pour connecter des communautés isolées au réseau de transport. Si QS est élu, le transport collectif se rendrait aux parcs nationaux, dont l’entrée serait gratuite.

Le parti adopterait une loi contre le gaspillage alimentaire qui interdirait le fait de jeter des aliments invendus comestibles en plus de soutenir le passage de l’agriculture conventionnelle à l’agriculture biologique.
QS souhaite également répertorier et faire le décompte des groupes d’animaux tels que les caribous et les orignaux (cheptels). De plus, il veut diminuer les impacts de l’exploitation forestière sur les habitats de ces derniers.
Le parti veut investir 120M$ par année pour le développement du lithium en Abitibi-Témiscamingue. Il souhaite aussi utiliser prioritairement le bois québécois pour les constructions et protéger les eskers de la région en retirant certains titres miniers.
Santé

Le parti propose d’augmenter le salaire des psychologues du secteur public, ce qui permettrait selon la formation politique d’attirer 900 psychologues dans le réseau. QS souhaite aussi embaucher 1000 intervenants comme des travailleurs/euses sociaux, des psychoéducateurs/trices ou des sexologues. Ces mesures coûteraient 280M$.

QS veut rendre la contraception gratuite, tout comme les produits d’hygiène féminine dans les lieux publics. Cela coûterait 30M$ par an.

Le parti souhaite garantir l’accès aux soins à domicile grâce à un investissement de 750M$ par an, aider les proches-aidants avec un ajout de 380M$ et faire des CLSC la porte d’entrée dans le réseau de la santé. 30M$ seraient investis dans la région pour pallier à la pénurie de main-d’œuvre en santé.