Lundi, 27 mai 2024

Un camp d’éveil à la lecture à La Sarre

Dernière mise à jour: • Publié:
Lydia Blouin
Lydia Blouin
MédiAT
Partager cet article

Les tout-petits qui entrent bientôt en maternelle 4 ans à La Sarre peuvent s’initier à la lecture depuis le 8 août dernier dans un camp de vacances.

Le projet, qui durera jusqu’au 19 août, est initié par le Centre de services scolaire du Lac-Abitibi. Il permet de faciliter l’intégration à l’école en étant mis en contact en douceur avec les lettres, les sons et les mots.

Madame Linda Gauthier, co-responsable du projet et directrice des services pour la réussite éducative et de la persévérance scolaire du CSS du Lac-Abitibi, souligne que le projet en est un de qualité :

« À l’aide du financement « glissade d’été » du comité Réussite éducative Abitibi-Ouest ainsi qu’une somme du CISSS-AT volet famille, nous avons mis en place le camp d’éveil à la lecture. Nous avons recruté deux enseignantes ainsi qu’une technicienne en éducation spécialisée pour s’assurer de la qualité des activités éducatives qui seront données. Jusqu’à maintenant, les parents répondent à l’appel parce que nous avons maintenant 19 enfants inscrits, ce qui est une grande réussite pour nous. »

Diverses activités sont prévues afin de stimuler l’éveil à la lecture ainsi que la psychomotricité. En effet, selon l’Enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle (EQDEM), les jeunes témiscabitibiens semblent présenter des lacunes à ces niveaux.

Pour s’assurer de la réussite du projet, le camp est totalement gratuit.  Madame Sylvie Lapierre, co- responsable du projet et directrice-conseil au CSS du Lac-Abitibi, souligne :

« Nous nous sommes assurées d’organiser un transport pour les enfants, de fournir le dîner et les collations et de payer pour les sorties comme celle que feront les enfants au Refuge Pageau. Les familles recevront également le matériel scolaire pour la rentrée de leur enfant. Nous tenions réellement à ce que ce camp de jour soit une première expérience positive avec le milieu de l’éducation, tant pour l’enfant que pour le parent. »

Il ne reste plus de places de disponibles, mais si le projet est un succès, il reviendra probablement l’année prochaine.