Mercredi, 29 mai 2024

Des leaders politiques et des artistes autochtones demandent un quota minimal de 5% de contenu musical autochtone sur les ondes des radios commerciales au Canada

Dernière mise à jour: • Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

Dans cette vidéo, découvrez les raisons pour lesquelles des leaders politiques et des artistes autochtones réclament un quota minimal de 5% de contenu musical autochtone sur les ondes des radios commerciales au Canada. Cette demande vise à assurer la vitalité et le rayonnement des langues autochtones partout au Canada.

Le Chef d’Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam, Mike « Pelash » Mckenzie, le Chef de l’Assemblée des Premières Nation Québec-Labrador, Ghislain Picard, le directeur des relations publiques et co-propriétaire de Makusham Musique Inc. et membre du groupe Maten, Mathieu Mckenzie, ainsi que l’auteur-compositeur-interprète Florent Vollant exposent leur point de vue sur l’importance de cette demande pour les artistes autochtones.

Selon eux, la représentation des artistes autochtones sur les ondes des radios commerciales est actuellement très limitée, et un quota minimal de 5% permettrait de donner une voix aux artistes autochtones et de favoriser la préservation de leur culture. En effet, la musique est un moyen de transmettre les traditions et les langues autochtones, qui sont en danger d’extinction.

Les résultats d’une consultation publique portant sur le contenu musical autochtone ont également été présentés. Cette consultation, menée par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), a permis de constater que la représentation des artistes autochtones sur les ondes des radios commerciales est très faible, voire inexistante, dans certaines régions du pays.

Les leaders politiques et les artistes autochtones appellent donc à l’instauration d’un quota minimal de 5% de contenu musical autochtone sur les ondes des radios commerciales. Ils espèrent que cette mesure permettra de favoriser la reconnaissance et le respect de la culture autochtone au Canada.

Découvrez l’entrevue avec Mathieu Mckenzie.