Mardi, 21 mai 2024

Étude du Centre de transbordement ferroviaire à Senneterre

Dernière mise à jour: • Publié:
Christian Péloquin
Christian Péloquin
MédiAT
Partager cet article

C’est ce matin du 2 mai 2023 à Senneterre que La MRC de La Vallée-de-l’Or présentait le rapport final de l’étude de marché pour l’éventuelle réalisation d’un centre de transbordement ferroviaire. Une évaluation a été faite sur différents sites de la Vallée-de-l’Or et c’est Senneterre qui en est sorti favori.

Bien que cette idée existe depuis longtemps, l’étude lancée en avril 2022 a déterminé que la municipalité de Senneterre est celle qui dispose d’un emplacement stratégique et qui démontre de bonnes perspectives d’un point de vue géographique et commercial pour la création d’une telle infrastructure.

« Nous sommes satisfaits d’avoir enfin la confirmation qu’il y a un potentiel pour la création d’un centre de transbordement ferroviaire sur le territoire. Il s’agit d’une opportunité qui pourrait notamment améliorer de façon significative les chaînes d’approvisionnement des entreprises d’ici », souligne M. Martin Ferron, préfet de la MRCVO.

De gros avantages sont à prévoir avec l’implantation d’un centre de transbordement ferroviaire. Il y aurait une amélioration du transport de marchandise régionale. L’impact sur l’environnement serait important avec moins de camions sur les routes, en plus de réduire les coûts des expéditeurs. On parle ici d’un système multimodal qui aiderait à diminuer les temps de transit et à accroître la fiabilité de la chaîne d’approvisionnement

« Voici une opportunité unique qui aurait des retombées économiques positives pour la région, mais également pour la ville de Senneterre qui occupe une place stratégique dans l’organisation du transport ferroviaire régional. En plus de constituer un important carrefour ferroviaire, celle-ci demeure un centre incontournable des opérations de l’industrie du rail en Abitibi-Témiscamingue. Je salue le dynamisme de l’équipe de notre MRC pour ce projet d’étude », ajoute le député d’Abitibi-Est, Pierre Dufour.

En juillet 2020, à la demande du gouvernement du Québec, la MRCVO annonçait trois projets locaux identifiés comme prioritaires afin d’accélérer la relance économique. Il s’agit de la mise sur pied de serres agricoles chauffées grâce au Parc thermique de Senneterre, de la phase 3 de développement du Centre de transit minier nordique (CTMN) à Val-d’Or et d’une étude en vue de créer une zone de transbordement ferroviaire à Senneterre.

L’étude a couté 59 500 $, et a été rendue possible grâce à une contribution financière non remboursable de 66.67 %, soit environ 39 670 $, provenant du Programme visant le soutien aux infrastructures de transport ferroviaire et à l’intégration modale (PSITFIM) du ministère des Transports, d’une somme de 14 130 $ de la MRCVO et de 5 700 $ de la Corporation de développement économique de Senneterre.

« Nous sommes fiers d’avoir coordonné cette démarche et de pouvoir être un pilier important pour favoriser le développement de nos municipalités et d’épauler nos entrepreneurs dans leurs démarches, que ce soit pour ce projet ou pour toutes autres initiatives novatrices », précise Mme Marie-Andrée Mayrand, directrice du Service du développement local et entrepreneurial (SDLE) de la MRCVO.

Pour plus de détails, il est possible de consulter l’étude de marché sur le site Web de la MRCVO au lien suivant : http://mrcvo.qc.ca/developpement-econo/developpement-economique/etude-centre-de-transbordement-ferroviaire/.