Lundi, 27 mai 2024

Feux de forêt : les communautés cries de Eastmain et Waskaganish enclenchent les procédures d'évacuation

Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
Feu de forêt traversant au km 44 le chemin d'accès à la communauté crie de Waskaganish. Image tirée de la page Facebook de Ryan Erless, directeur des services à la communauté de Waskaganish.
Partager cet article

Les feux de forêt représentent toujours une menace active en zone nordique et la population du territoire Eeyou Istchee Baie-James est sur le pied d'alerte.

Le 13 juillet, la communauté d'Eastmain puis celle de Waskaganish ont enclenché la phase 1 de l'évacuation. Deux premiers vols ont eu lieu ce matin, de Waskaganish vers la ville de Québec. Les évacués d'Eastmain seront acceuillis aujourd'hui à Rouyn-Noranda. La décision d'évacuer a été prise avec la collaboration de la Croix-Rouge, de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) et des autorités locales.

L'intense fumée et la proximité des feux hors contrôle ont mené à la prise de cette décision. 

Depuis le début de la semaine, la route Billy-Diamond est fermée ainsi que les chemins d'accès menant à plusieurs communautés cries. L'acheminement de denrées essentielles est de ce fait impossible, de même que le maintien de services essentielles. Plusieurs dizaines de personnes en déplacement se sont retrouvées également dans l'impossibilité de retourner dans leur foyer. Matagami, Pikogan et Val-d'Or, entre autres, ont proposé leur aide pour les héberger.

La SOPFEU mène des opérations sur une douzaine de feux hors contrôle considérés prioritaires en zone nordique. Les chemins d'accès de Wemindji, Waskaganish et Eastmain ont tous été traversés par trois de ces feux imposants de plusieurs milliers d'hectares.

Suite à la circulation de rumeurs dû au partage d'informations non officielles sur les réseaux sociaux, les autorités locales invitent la population à s'informer par la voie des communiqués officiels qu'elles émettent. Les communications sont également compliquées par les défaillances électriques et internet qui découlent des feux.

Rappelons que les feux de forêt près de Lebel-sur-Quévillon et Senneterre sont pour le moment contenus. Ceux de Normétal et du Matchi-Manitou sont maîtrisés.