Lundi, 20 mai 2024

FME 2023: Résilience et retour aux origines

Dernière mise à jour: • Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
Crédit photo: Joanie Duval
Partager cet article

Le 21e Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue se prépare dans la résilience et un désir de retour aux origines du festival.

La nouvelle directrice générale, Marie-Luce Doré, entrée en poste au mois de mai dernier, a dû faire face à de nombreux défis, dont celui de rebâtir une nouvelle équipe pour palier à de plusieurs départs de l'organisation.

«On franchit les étapes une à une, notre objectif c'est de se rendre à l'événement. On désire revenir à l'essentiel. J'aimerais aussi revenir aux bases du bénévolat, le rendre attirant à plus de gens. Le FME c'est parti de bénévoles, on veut retrouver cet esprit-là», affirme la nouvelle directrice générale, dont les coups de coeur de la programmation 2023 sont entre autres Elisapie et Thierry Larose.

 

Nouvelle année, nouvelle affiche

La direction artistique est également entre de nouvelles mains mais pas étrangères. Alexe Séguin-Carrier, déjà derrière la scénographie du FME depuis quelques années, a accepté de remplacer Karine Berthiaume.

«C'est des grosses bottes à chausser,  avoue-t-elle. L'héritage de Karine, qui est mon amie, c'est très important pour moi. Je veux qu'elle soit fière de moi.»

La nouvelle affiche du FME, qui est la base de toute l'identité visuelle du festival, est inspirée au départ de l'exposition La résilience des végétaux, de l'artiste témiscabitibienne Émilie B. Côté. Avec les artistes Catherine Desroches-Lapointe et Camille Gladu-Drouin, le concept de l'affiche a pris forme autour de l'analogie entre le festival et la vie éphémère du champignon.

Alexe Séguin-Carrier est particulièrement heureuse de voir le FME retourner à son emplacement original sur la 7e rue, dans le quartier du Vieux-Noranda.

 

Une programmation fidèle aux origines

Du côté de la programmation, Marilyne Lacombe, en poste pour une troisième année, est fière de la délégation internationale de cette année qui présente des projets de qualité. Malgré les nombreux défis que représente la construction d'une telle programmation, Marilyne pense que le FME s'en sort vraiment bien.

«Tous les festivals dans le monde vivent les mêmes enjeux au niveau de l'augmentation des frais de production, mais je pense qu'on est chanceux au FME d'avoir une aussi belle relation avec la communauté artistique et les agences», affirme-t-elle.

Ses coups de coeur cette année sont, entre autres, Tess Parks, qu'elle voulait au FME depuis longtemps, et La Sécurité, qui avait donné une performance improvisée au dernier festival et qui sont officiellement à l'affiche cette année.

 

Éclectique 

Le FME se déroulera du 31 août au 3 septembre prochain avec Elisapie, Fouki, Québec Redneck Bluegrass Project, Imposs, Karkwa, Les Louanges, Milk & Bone, Jonathan Bree, et bien d'autres. Une programmation éclectique qui fera visiter aux festivaliers les univers rap, électro, pop psychédélique autant que punk, métal et rock disco.

D'autres annonces sont à venir. Pour tous les détails, visitez le site web du FME. Les passeports seront en vente dès aujourd'hui à 16h.