Mercredi, 21 février 2024

Courbe de Taschereau: MTQ cherche les meilleures solutions

Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Crédit photo : Huguette Fortin
Partager cet article

Le ministère n’a pas encore terminé son analyse des différentes possibilités visant à réduire les risques d’accidents dans la courbe menant à l’entrée Ouest en direction de La Sarre à Taschereau.

Le 29 novembre dernier, un article a été publié concernant la courbe située sur la route 111 en direction de La Sarre, à l’entrée Ouest du village de Taschereau, mettant en évidence sa propension aux accidents de la route. 

Le ministère des Transports du Québec nous a communiqué les informations à la suite de cet article.

« Il y avait eu dans les résolutions qui sont parvenues au ministère, des propositions de solutions qui ont été amenées par la municipalité et auxquelles on a porté attention, on les a analysées et on leur a fourni des réponses à ce sujet-là. », explique Nicole Gaulin, conseillère en communication, Direction générale de l’Abitibi-Témiscamingue du MTQ.

Le MTQ mentionne que son travail est d’assurer un transit sécuritaire sur l’ensemble de son réseau et que des solutions ont déjà été engagées depuis 2015.

  • Les panneaux de virage ont été remplacés par des panneaux qui indiquent un virage plus prononcé dans les deux directions de la courbe.
  • Les formats des panneaux de 600 millimètres ont également été remplacés par des formats de 750 millimètres.
  • Les panneaux à flèche directionnelle ont été remplacés par des panneaux de même dimension que les panneaux de virage.

Le MTQ affirme qu’en 2017, ils ont placé des feux clignotants au-dessus du panneau qui annonçait le virage du côté nord de la courbe, toutefois le système de panneaux solaires s’est avéré déficient. En 2021, les feux ont été raccordés au panneau électrique.

Les accotements ont été asphaltés sur une largeur totale de 2,5 mètres pour donner aux usagers un espace supplémentaire pour effectuer le virage.

D’autres solutions ont été envisagées par le ministère l’été dernier, toutefois après l’analyse des données recueillies, ça pourrait ramener le ministère à d’autres options lorsque l’analyse sera complétée.

La vitesse pratiquée dans cette courbe se situe à environ 65 km/heure. Pour les usagers qui circulent au-delà de la limite, l’effet combiné du rayon de la courbe et les conditions météorologiques défavorables peuvent se traduire par des sorties de route.

Les demandes de Taschereau adressées au ministère n’ont pas été retenues pour diverses raisons qui ne semblaient pas justifier les solutions proposées.

L’analyse est toujours en cours et le MTQ cherche encore les meilleures solutions pour réduire les risques d’accidents.