Samedi, 13 avril 2024

Onibi : Des retombées économiques de plus de 5 millions de dollars pour l'Abitibi-Témiscamingue

Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

Le gouvernement du Québec a octroyé une somme de 800 418 $ à Liqueurs La Sarre, division Onibi, pour l’automatisation et la robotisation de son milieu de travail qui totalise des investissements totaux de 5,1 millions de dollars.

Le 26 février dernier, Québec annonçait des investissements totalisant 5,1 millions de dollars pour Liqueurs La Sarre, division Onibi. L’entreprise pourra concentrer ses activités en région dans ses usines d’Amos et La Sarre en améliorant les conditions de travail et l’efficacité de ses employés en automatisant et robotisant ses milieux de travail.

Ces montants contribueront à accroître la productivité et de former sa main-d’œuvre.

Retombées économiques

Selon Francis Provencher, président de Liqueurs La Sarre, la division Onibi générera des retombées économiques de plus de 5 millions de dollars dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue dans les prochaines années.

« En optant pour l’automatisation et la robotisation, Liqueurs La Sarre pourra poursuivre la réalisation de ses objectifs et les retombées qu’elle générera seront bénéfiques pour sa communauté ainsi que pour l’économie du Québec. », mentionne le ministre du Travail et ministre responsable de la région de la Mauricie, de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, Jean Boulet.

Perspective

Le ministre Jean Boulet se réjouit du développement des usines d’eau provenant de l’esker du 49e parallèle au nord de la ville de La Sarre. C’est un projet avant-gardiste dans le secteur de l’embouteillage.

« Nous allons continuer d’être un allier. », souligne le ministre du Travail Jean Boulet.

Remerciements

C'est avec une grande émotion que le président d'Onibi a pris la parole à la conférence de presse en remerciant toutes les personnes qui avaient cru au rêve d'Onibi pour participer à sa nouvelle étape de croissance.

« Mais 2023 nous a appris des super pouvoirs, 1. qui s'appelle la patience, la résilience, mais on nous a appris aussi qu'en Abitibi-Témiscamingue, des fois, il faut travailler 4 fois plus fort pour faire un projet, mais on a réussi à le faire, mais on le fait avec tout le monde qui est devant nous aujourd'hui et sans ça, on ne serait jamais arrivé. », exprime le président de Liqueurs La Sarre, division Onibi, Francis Provencher.

La députée Suzanne Blais mentionnait fièrement que l’eau Onibi est servie à l’Assemblée nationale.