Mardi, 21 mai 2024

Fonderie Horne : Pour la compagnie le rendement est plus important que la santé des gens de Rouyn-Noranda

Dernière mise à jour: • Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

La Fonderie Horne est une histoire qui se perpétue dans le temps depuis 1927, dès son ouverture. Des menaces de fermeture, du lobbyisme pour influencer le gouvernement de reculer à chaque fois concernant les normes environnementales et de santé publique requises. 

« Dire qu’une compagnie comme la Fonderie était là pour les employés, créez de l’emploi quelque chose comme ça, comme on entend monsieur Legault dire, ça c’est le moindre de leurs soucis. » Il rajoute, « On n’est pas dans ce registre-là. [Sic] L’objectif c’est de rapporter de l’argent pour les actionnaires. », mentionne Marc Nantel, porte-parole de Revimat.

Selon les documents fournis, le gouvernement Legault avait tout intérêt à garder la Fonderie Horne ouverte afin de continuer le développement économique de la région.

« C’est un des enjeux pour que les gens comprennent pourquoi le gouvernement n’écoute pas la population, surtout monsieur Legault et les quelques autres parties qui avaient le pouvoir avant, avaient tout un aspect économique, de développement économique, donc pour eux autres, c’est de s’organiser de ne pas perdre des compagnies comme ça. », explique le porte-parole de Revimat, Marc Nantel.

Études

Comme le porte-parole affirme, des études démontrent que dès le début des opérations de la Fonderie Horne en 1927, elle polluait déjà l’environnement en jetant différents contaminants dans l’air, les eaux et dans la terre.

En 1979, une étude démontre que les enfants étaient exposés à l’arsenic et au plomb qui sont des produits cancérigènes sans seuil, ce qui signifie que dès qu’on est exposé on est atteint pour la vie. 

Le sol étant contaminé, les enfants jouent, mangent la terre et respirent l’air; ils sont plus susceptibles d’être contaminés que les adultes étant plus exposés. 

Ces produits contaminants affectent les enfants en atteignant le cerveau et en baissant le qi des enfants à vie, mais s’en suit également d’autres problématiques de santé.

Aujourd’hui, la bataille persiste. La Fonderie Horne continue ses menaces de fermeture et les citoyens et organismes persévèrent dans leur combat depuis maintenant 5 ans. Leurs motivations ne sont pas de faire fermer l’industrie, mais plutôt qu’elle se remettre aux normes environnementales et de santé publique.