Jeudi, 30 mai 2024

La biodiversité : Des terres agricoles plus rentables

Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

En protégeant les écosystèmes, la biodiversité vient en aide à un agriculture plus durable et plus rentable pour les agriculteurs.

En février dernier, l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine et de la Capitale-Nationale – Côte-Nord lançait un programme de valorisation et de reconnaissance sous le thème de : L’agriculture complice de la biodiversité.

« On est 4 régions qui ont décidé d’appliquer et de travailler ensemble. C’est [Ce sont] des régions périphériques, de travailler ensemble au niveau de la biodiversité pis de valoriser ça. Puis après ça les entreprises qui font 2 ou 3 actions à travers de ceux qui sont ciblés peuvent s’inscrire. » Il rajoute « On va aller sur leur ferme, il va avoir des panneaux pour les valoriser et c’est quoi leur expérience de biodiversité et qu’est ce ça l’a amené dans leur entreprise concrètement. », explique le président de l’UPA d’Abitibi-Témiscamingue, Pascal Rheault.

Programme

Ce nouveau programme vise à favoriser la conservation et l’amélioration de la biodiversité en milieu agricole. 

Les producteurs et productrices agricoles qui s’inscrivent seront jugés sur les actions faites à travers les travaux de tous les jours pour protéger l’environnement, comme : 

  • Corridor faunique pour les animaux;
  • Biodiversité à travers les pollinisateurs;
  • Garder les habitats sauvages dans les champs;
  • Protéger la petite faune, la flore afin que les oiseaux se nourrissent.

Ce programme sert à prendre conscience de l’impact de la biodiversité dans nos milieux agricoles, mais également démontrer un plus grand rendement, étant donné qu'on utilise moins les matériaux roulants qui fonctionnent au diesel.

Objectif

 L’objectif de ce programme sont les bonnes actions qui valorisent la biodiversité, comme les :

  • Bandes riveraines élargies
  • Zones tampons
  • Ilots boisés
  • Nichoirs et dortoirs pour les oiseaux

Les producteurs agricoles ont jusqu’au 5 avril 2024 pour déposer leur candidature auprès de leur fédération régionale.