Samedi, 13 avril 2024

Un nouvel AEC vers des emplois miniers

Publié:
Joanie Duval
Joanie Duval
Journaliste
Image promotionnelle du nouvel AEC en Technologie de mécanique industrielle. Source: Site web du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue.
Partager cet article

Une nouvelle attestation d’études collégiales (AEC) fait son entrée au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue dans le but de former des techniciens de mécanique industrielle, un domaine en très forte demande dans le milieu minier.

En collaboration avec le Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie des mines (CSMO Mines), le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue a développé l’AEC Technologie de mécanique industrielle qui offrira une formule intéressante d’alternance travail-études.

« Ce nouveau programme nous permettra de former des techniciennes et des techniciens dans un domaine en très forte demande dans la région. Surtout, le cheminement proposé, qui prévoit une rémunération des étudiantes et des étudiants pendant leur parcours, est un incitatif important qui nous aidera dans nos efforts de recrutement, notamment auprès de personnes qui souhaitent retourner aux études », a indiqué Julien Pierre Arsenault, directeur de la Formation continue.

Sept entreprises de la région ont accepté de participer au projet, en engageant et en rémunérant les étudiants dès le début de la formation. Les 23 heures par semaine d’apprentissage permettront aux étudiants d’y travailler à temps partiel.

Le Cégep souhaite également attirer un grand nombre de femmes au sein du programme.

« On peut observer qu’il y a encore une majorité d’hommes qui étudient et qui occupent des emplois techniques dans ce domaine. Nous souhaitons que les femmes développent un intérêt pour ce type de formation », a souligné le directeur de la Formation continue.

Du côté de CSMO Mines, même son de cloche. On souhaite que plus de femmes pourvoit les postes en mécanique industrielle qui sont en demande dans l’industrie minière.

« Nous sommes vraiment fiers des travaux de collaboration menant à l’arrivée de ce nouveau programme de formation novateur au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Cette attestation d’études collégiales en Technologie de mécanique industrielle est une opportunité, notamment pour les femmes, avec la mise en place de conditions gagnantes et l’occasion d’obtenir un diplôme de qualité pour intégrer le secteur minier.  Les métiers de la mécanique industrielle font partie des métiers miniers les plus recherchés avec plus de 350 emplois à pourvoir d’ici les 5 prochaines années, comme le confirme l’Estimation des besoins de main-d’œuvre du secteur minier 2023-2028 publiée récemment », a exprimé Suzie Therriault, directrice générale du CSMO Mines.

La formation d’une durée de deux ans, se fera à distance la première année, avec des laboratoires en présentiel en fin de session, et la seconde année se déroulera sur le campus du Cégep à Rouyn-Noranda. Des stages en entreprises sont prévus durant l’été de la première année.

Les inscriptions sont déjà en cours et l’AEC sera lancée à la mi-août.