Samedi, 13 avril 2024

Vieillissement de la main-d'oeuvre, une cause démographique

Publié:
Guylaine Beauchemin
Guylaine Beauchemin
MédiAT
Partager cet article

Pour 100 personnes qui vont à la retraite, 65 à 70 personnes entrent sur le marché du travail. Il manque donc 30 à 35 personnes par année qui vont être au travail.

Déplacement de la main-d’œuvre

Les commerçants perdent leurs employés aux dépends des industries minières et forestières étant donné que ces grandes compagnies forment les nouveaux employés sur les lieux du travail pour gagner en main-d’œuvre. Toutefois, il n’existe pas plus de gens qui vont remplacer ceux qui manquent dans les commerces.

Les commerces qui ont été le plus impactés par ce vieillissement de main-d’œuvre sont les secteurs de services, comme la restauration, entre autres, où plusieurs ont dû fermer leurs portes, diminuer les heures de services et même de fermeture de journée.

Selon la directrice générale du Centre de développement économique d’Abitibi, le manque de main-d’œuvre se faisait déjà ressentir avant la pandémie. Plusieurs commerces affichaient les demandes d’employés et même commençaient à fermer certaines journées de la semaine.

Démographie

La cause réelle du manque de main-d’œuvre vient du fait de la diminution démographique. Les familles font de moins en moins d’enfants. Il est plus rare qu’on retrouve des familles de plus de 3 enfants aujourd’hui. 

« Moi, mon conjoint vient d’une famille de 12. Ma mère, une famille de 9, moi j’étais seule, j’ai un seul enfant, c’est rare maintenant qu’on voit des familles de plus que 4-5 enfants, donc cette situation fait qu’il manque de gens, de relève et je ne penserais pas que demain matin, on va recommencer à faire 8-10 enfants dans nos familles. », explique Sonia Tardif, directrice générale du CLD Abitibi.

Selon nos recherches sur le site, Le Québec économique, en 1960, l’indice synthétique de fécondité s’établissait à 3,858 enfants par femme, contrairement à aujourd’hui, le taux de fertilité, naissances par femme étaient de 1,521 en 2020 au Québec.