Samedi, 25 mai 2024

Hôpital de Rouyn-Noranda: Une bactérie résistante aux antibiotiques

Publié:
Équipe MédiAT
Équipe MédiAT
MédiAT
Partager cet article

Une éclosion d’entérocoque résistant à la vancomycine (ERV) est présentement active à l’hôpital de Rouyn-Noranda, à l’unité de Médecine/Chirurgie.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’AbitibiTémiscamingue a indiqué que « des mesures ont déjà été mises en place pour gérer l’éclosion afin d’empêcher la bactérie de se propager à d’autres usagers et aux visiteurs, principalement ceux affaiblis par la maladie. » 

« Les entérocoques sont des bactéries qu’on retrouve habituellement dans l’intestin et les selles des personnes. En général, les entérocoques ne causent pas d’infection chez les gens en bonne santé. Parfois, ils peuvent causer des infections urinaires, des infections de plaies et, plus rarement, des infections du sang. Les ERV sont des entérocoques qui ont développé une résistance à plusieurs antibiotiques, dont la vancomycine. Ils ne causent pas plus d’infections que les autres entérocoques, mais ils peuvent nécessiter une hospitalisation et un traitement plus difficile et plus long », a expliqué le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue.

L’ERV se transmet d’une personne porteuse à une autre par l’environnement proche, le matériel de soins ou des mains mal nettoyées. La présence de cette bactérie est identifiée par un échantillon de selles ou un dépistage rectal. Les ERV peuvent demeurer dans les selles pendant plusieurs semaines, parfois des mois. Les personnes porteuses peuvent donc l’être encore au moment d’une nouvelle admission à l’hôpital.

Le CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue rappelle également que lors des visites à une personne hospitalisée, il est recommandé de respecter les mesures suivantes : 

• Se laver les mains à son arrivée et au départ de l’hôpital 

• Se laver les mains avant d’entrer et en sortant de la chambre de la personne visitée

• Porter une attention particulière à l’entrée des chambres, car il peut y avoir une affiche indiquant la nécessité d’appliquer des mesures spécifiques. Si c’est le cas, vous devez vous rendre au poste infirmier avant d’entrer dans la chambre, afin d’avoir un complément d’information

•Porter adéquatement l’équipement de protection, en respect des mesures indiquées et en tout temps (même pour boire ou manger). Si vous ne savez pas comment porter la blouse, les gants ou le masque, n’hésitez pas à demander de l’aide à un membre du personnel. Si vous devez sortir de la chambre, il est important de retirer l’équipement et de procéder à l’hygiène des mains

• Entrer le moins de choses possible dans la chambre (ex. : manteau, sacs à main, sacs à dos). Si des crochets sont disponibles à l’extérieur de la chambre, veuillez laisser vos effets personnels à l’extérieur

• Il est important de ne pas utiliser les toilettes des usagers. Celles-ci peuvent être contaminées par divers microorganismes, y compris le ERV.