Violence conjugale : La Maison Mikana est toujours là

Les problèmes de violence conjugale n'arrêtent pas en période de confinement et la Maison Mikana rappelle qu'elle est toujours disponible pour aider les femmes et les enfants victimes.

Les intervenants de la Maison Mikna tiennent à rappeler que leurs services sont toujours accessibles et la maison demeure ouverte même pendant cette pandémie de la Covid-19.

«Nous voulons rassurer les femmes qui nous contactent, la maison est ouverte et nos intervenantes sont là pour les aider à quitter leur conjoint violent et cela sans risque pour leur santé »,  a expliqué la gestionnaire par intérim à la Maison Mikana, Roxane Letendre-Gauthier. 

Depuis le début de la pandémie, l’organisation soutient avoir multiplié les initiatives pour maintenir les services aux femmes et enfants victime de violence conjugale tout en respectant les mesures sanitaires.

Nouvel outil de communication

«Sachant qu’il peut être difficile lorsque l’on est confiné avec un conjoint violent de contacter une ressource d’aide et d’hébergement, nous avons mis en place de nouveaux services, a-t-on mentionné dans un communiqué. En effet, nous avons maintenant un numéro de téléphone cellulaire sur lequel les femmes peuvent nous envoyer un message texte ainsi qu’un nouvel outil de messagerie confidentiel qui permet aux femmes de nous écrire via internet, sans laisser de traces.» 

  • Le numéro pour texter est le (819) 443-3443

«En cette période difficile, il est important de trouver des moyens efficaces pour aider les femmes violentées, c’est pourquoi la Maison Mikana met tout en œuvre pour rassurer et encourager les femmes victimes de violence conjugale à la contacter», a-t-on conclu.