58 000$ pour les hôpitaux de l’Abitibi-Témiscamingue

Hôpital de Rouyn-Noranda. Photo : Archives\Médiat

58 000$ ont été amassés pour les hôpitaux de la région lors du Défi des générations qui s’est clôturé le 24 septembre dernier. Les fonds ont été recueillis par différentes initiatives afin de répondre aux besoins urgents dans les hôpitaux de la province.

Trois fondations de la région ont participé à l’événement : la Fondation du Centre hospitalier de Val-d’Or, la Fondation Santé Rouyn-Noranda ainsi que la Fondation Docteur Jacques-Paradis, située à La Sarre.

À Val-d’Or, il apparaissait urgent d’investir dans les équipements dédiés à l’urgence et aux soins intensifs. Le directeur général, Donald Ferland, commente :

« Ce fut une expérience tout à fait inspirante et faire partie de ce mouvement provincial unique nous aura fait grandir et ouvert sur nos différentes réalités. De plus, pour notre part, nous avons beaucoup axé nos interventions sur les échanges entre générations, ce qui nous a fait énormément de bien. Les échanges intergénérationnels resteront gravés dans notre mémoire longtemps. »

À Rouyn-Noranda, la priorité était d’améliorer les soins de santé et leur avancement dans la ville ainsi que dans la région. La directrice générale, Stéphanie Turcot, souligne :

« Quelle fierté de faire partie de ce beau mouvement de solidarité envers nos fondations hospitalières. Le Défi des générations nous a permis de tisser des liens uniques avec des gens de cœur qui n’ont pas hésité une seconde à se mettre en action pour leur fondation. Une belle première année à prendre part au Défi des générations qui nous permettra de faire plus pour que les gens de notre territoire reçoivent des soins de qualité accessibles à toutes les étapes de leur vie. »

À La Sarre, divers objectifs étaient recherchés. Il fallait faciliter l’achat d’équipements médicaux pour l’Unité de réadaptation fonctionnelle intensive, acheter un automasseur cardiaque et soutenir le projet La Grande Séduction pour attirer du personnel et le garder en Abitibi-Ouest. Selon Caroline Gamache, directrice générale, l’expérience était enrichissante :

« Cette expérience nous aura valu d’apprécier et de voir la force du regroupement de nos fondations dans toute la province. Ce rayonnement provincial a poussé plusieurs d’entre nous à nous surpasser et à prendre conscience du soutien que les fondations apportent aux professionnels de la santé. »

Dernière modification le 27 septembre 2022 16:20