Ado accusé de meurtre à Vassan : remise au 15 janvier

VAL-D’OR-L’adolescent de 14 ans accusé du meurtre non prémédité sur un individu mineur comparaissait de nouveau vendredi matin, au Palais de justice de Val-d’Or. Le dossier a été une fois de plus remis, cette fois au 15 janvier prochain. La procureure de la Couronne, Me Mélanie-France Tourigny, a complété la communication de la preuve.

L’avocat du jeune homme, Me Samuel Bérubé, pourra donc étudier le dossier et prendre position au nom de son client (orientation-déclaration).

Le drame est survenu le 14 juin dernier, peu avant 9h30, dans une résidence de la rue de la Plage, dans le secteur Vassan, à Val-d’Or. Le jeune accusé et la victime, âgée de 13 ans, manipulaient des armes à feu à l’intérieur du domicile lorsque ce dernier a été atteint mortellement d’un projectile d’arme à feu. Malgré l’intervention des services d’urgence, son décès a été constaté quelques heures plus tard, au Centre hospitalier de Val-d’Or.

Par ailleurs, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) n’a pas encore décidé si les parents de l’accusé devront faire face eux aussi à la justice. «La preuve a été communiquée aujourd’hui (vendredi) à la Défense dans ce dossier, a indiqué le porte-parole pour le DPCP en Abitibi-Témiscamingue, Me Jonathan Tondreau. Nos procureurs pourront donc maintenant procéder à l’étude de la preuve qui nous a été acheminée, pour déterminer si des accusations seront portées ou non contre les parents.»

Si la preuve en question est concluante, les parents du jeune accusé pourraient être inculpés pour entreposage négligent d’une arme à feu. Entretemps, l’adolescent demeure en liberté sous plusieurs conditions.

***Le texte de La Presse canadienne a été éditée par l’équipe éditoriale de Médiat pour retirer certains éléments pouvant contrevenir à une ordonnance de la cour.***
Texte publié dans le cadre de l’Initiative de journalisme local (La Presse canadienne)