CSH : 1410 parents touchés par une fuite de renseignements

Des renseignements personnels ont été transmis par erreur à 12 parents de la CS Harricana.

Une fuite de renseignements personnels concernant 1410 parents d’élèves de la Commission scolaire Harricana aurait été causée par « une série d’erreurs humaines » selon un communiqué officiel de la CSH. Dans les faits, on mentionne que 12 parents ont reçu un document par courriel le lundi 11 mai vers 22 h 30.

La liste des informations comprises dans le document : Nom de l’élève, école fréquentée, plan d’intervention actif ou non (Non pas les informations précises du plan d’intervention) et le numéro de téléphone des parents bureau et à la maison.

Le document a été transmis par courriel ce lundi vers 22 h 34. La responsable de la protection des renseignements et secrétaire générale, Johanne Godbout en a été avisée le matin du 12 mai. La CSH mentionne qu’une enquête a été rapidement déclenchée en plus de l’analyse des risques associés à la divulgation de ces renseignements.

Comme l’a expliqué Mme Godbout en entrevue, sans enlever de gravité à l’incident, cette problématique est survenue dans un contexte bien particulier. «Ce n’est pas une procédure habituelle, a-t-elle indiqué. Cette base de données devait être protégée par mot de passe et son accès limité. C’est pourquoi, on parle d’une série d’erreurs humaines. On travaille avec des délais serrés et donc, malgré qu’on accorde une importance à la rigueur, les erreurs peuvent survenir.» Les employés sont appelés à travailler tard et les journées sont longues.

Les parents ayant reçu les documents ont été contactés et tous ont accepté de détruire le dit document ce qui laisse croire à la CSH que les risques préjudiciables sont faibles.  «Il faut assumer notre responsabilité malgré tout, mais la gravité de l’incident est faible, a rajouté Mme Godbout. Il n’y a pas de  numéros d’assurance sociale ou d’informations bancaires que nous ne détenons pas de toute façon. »

L’enquête interne sera bientôt complétée et de nouvelles directives quant à la politique de confidentialité pourraient en résulter.