Décollage pour Spiritueux Alpha Tango

Img 20201106 135615
Francois Munger
Suivez-moi
Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)
Imgl6276 03
Daniel et Alex, fondateurs de Spiritueux Alpha Tango.
Photo : Gracieuseté

C’est à quelques jets de pierre de l’Aéroport régional de Val-d’Or que l’entreprise Spiritueux Alpha Tango prend son envol. Derrière cette première microdistillerie en Abitibi-Témiscamingue se cachent un père et un fils, déterminé à créer des spiritueux uniques de qualité, avec des éléments régionaux.

Le projet a pris naissance dans la tête du duo formé de Daniel et Alex il y a quelques années alors que le père quittait le monde de la foresterie et le fils était à l’université à Montréal. À ce moment, les microdistilleries commençaient à prendre de l’ampleur dans le paysage Québécois. C’est finalement à l’été 2019 que les deux hommes ont décidé de se lancer dans le vide et foncer avec le projet.

De cette aventure prennent donc naissance le gin Bravo Charlie et la vodka Mission Kosmos, un troisième produit est également en développement en ce moment. Alors que le processus est enclenché pour mettre les produits sur les tablettes, des échantillons devaient être envoyés à la SAQ, les responsables d’Alpha Tango espèrent pouvoir retrouver leur bouteilles dans les Société des Alcools du Québec au début janvier. Ils aimeraient également pouvoir débuter la vente à leur boutique à la fin du mois de novembre.

Installation 101

Les deux entrepreneurs ont fait face à bien des défis pour mettre en place les installations de la 7e rue. Un domaine inexploité en Abitibi-Témiscamingue représente aussi moins d’expertise disponible en la matière à portée de main. Au niveau de l’équipement, des recherches ont été nécessaires pour trouver les pièces adaptées à la taille du bâtiment existant. Au niveau de la portion ou se fait la distillation de l’alcool, c’est une entreprise de la Colombie-Britannique qui a agi à titre de fournisseur d’équipement alors que pour la ligne d’embouteillage, la machine a dû être commandée en italie.

La recette

C’est après une cinquantaine de tests que la recette pour le gin Bravo Charlie a été choisie. Pendant le processus, les deux hommes se sont amusés à ajouter, puis enlever des ingrédients pour donner le goût qu’ils désiraient à leur spiritueux. Ils ont pu compter sur l’expertise de Denis l’entreprise Trésors Boréals de Launay, ce dernier a d’ailleurs offert son expertises pour substituer des ingrédients qui ne poussent pas ici en Abitibi-Témiscamingue et en reproduire les saveurs à l’aide de produits régionaux. Pour l’alcool de base dans la recette, les entrepreneurs se sont tournés vers un alcool neutre de blé des Prairies Canadiennes

«De son côté, notre vodka est super douce, c’est une bonne vodka pour créer des cocktails, c’est une vodka qui pourrait se comparer au goût à la Smirnoff que les gens connaissent. Notre gin, lui va pour se part se démarquer avec l’aspect frais de la quenouille, un peu comme le concombre. Ensuite, le poivre des dunes viendra apporter un petit aspect piquant au palais. Les fleurs de thé du labrador et de cerisiers de Pennsylvanie apportent de leur côté le côté fruité/agrumes. C’est un gin qui selon-moi est très bien balancé  » mentionne Alex Gaudreault, vice-président et fondateur spiritueux Alpha Tango

Une collaboration avec des membres de Lac Simon

Pour apporter le côté frais avec la quenouille dans la recette, l’équipe a fait affaire avec des cueilleurs autochtones chapeautés par Ronald Brazeau du Département des Ressources naturelles de Lac Simon. Depuis deux étés, la cueillette se fait au mois de juillet dans une fenêtre d’opportunités qui s’étale sur seulement trois semaines. Les entrepreneurs ont d’ailleurs l’intention de mettre de l’avant la collaboration dans une éventuelle campagne de communication.

Une image de marque forte

Conscient de l’offre de plus en plus nombreuse au niveau des gins et des vodkas au Québec, les entrepreneurs ont fait appel à des professionnels de la communication pour créer l’image de marque de l’entreprise, une image jeune et dynamique selon eux. C’est l’Agence Secrète qui a été mandatée et a offert une solution clé en main, des vidéos aux étiquettes pour les bouteilles en passant par le site web. Fait cocasse, au moment de commander les équipements, les deux hommes n’avaient toujours pas statué sur le nom que porterait l’entreprise.