Dominic Tanguay cède le flambeau du Bar chez Frid aux Marcoux

150874410 909732252907206 1657209449364234005 n
Photo : gracieuseté

Malgré la fermeture qui se prolonge en raison des mesures sanitaires, il y a du mouvement dans le monde des bars dans le secteur d’Amos. Après dix ans à titre d’actionnaire/propriétaire du Bar chez Frid, Dominic Tanguay passe le flambeau à la famille Marcoux, déjà bien connue dans le monde du nightlife Amossois. Habitués dans la gestion du Queen et du O’Shack, Vincent et Martin, procèdent donc à l’acquisition du légendaire Frid après plusieurs mois de discussions.

«Le bar chez Frid était un bar que nous rêvions de posséder un jour, quand l’opportunité s’est présentée de pouvoir faire l’acquisition, nous ne pouvions pas passer à côté, même si nous avions déjà une grosse charge de travail avec deux autres bars. » mentionne Vincent Marcoux, nouveau co-propriétaire.

Né en février 1994, le Bar chez Frid est un jeune établissement qui renferme tout de même un pan d’histoire. Le débit de boissons au look rustique avait d’ailleurs remplacé à l’époque l’une des dernières tavernes pour homme du Québec, la taverne chez Gaby. C’est le regretté Sylvain Trudel qui est l’instigateur du bar qu’il avait nommé en  l’honneur de son père Wilfrid. Ce dernier, qui a d’ailleurs déjà été propriétaire de l’Hôtel Queen. Endroit prisé, au fil des années, le Bar chez Frid possède une clientèle fidèle et regroupe également de nombreux adeptes de billards en temps pré-pandémie.

«Le Bar chez Frid est un endroit très accueillant où l’on se sent comme à la maison, le personnel est là depuis plusieurs années et connait la clientèle presque par cœur, nous sommes très chanceux de les avoirs ! Il n’y a absolument rien qui va changer au niveau du Bar Chez Frid on garde la même recette gagnante.» ajoute Vincent Marcoux

Pour Dominic Tanguay, le Frid est une véritable fierté dont la réputation n’est plus à faire. C’est le cœur gros et la tête pleine de souvenir qu’il passe le flambeau.

«Quand j’ai gradué de l’Université, je voulais essayer de travailler dans l’univers des bars. Je ne pensais pas que l’aventure durerait aussi longtemps, mais après 12 ans et demi au Frid, je trouvais qu’il était temps de passer le flambeau à quelqu’un d’autre. Je suis certain que le Frid sera entre de bonnes mains avec les nouveaux propriétaires. mentionne le propriétaire sortant, Dominic Tanguay

Questionné sur les meilleurs moments passés dans l’établissement Dominic a de la difficulté à s’en tenir à un seul.

« Il y a tellement de beaux moments, je ne peux pas en nommer qu’un seul. On n’a qu’ à penser notamment au spectacle bénéfice qu’on avait fait pour « Coco Sergio » avec le groupe Trip à 4. L’hommage à Sylvain Trudel, lors du 25e anniversaire du bar était également très riche en émotions. Un autre moment inoubliable, est certainement quand l’établissement a gagné le prix du service à la clientèle au Gala les Élites, en 2017. C’était une belle récompense pour notre équipe. » ajoute monsieur Tanguay

On ignore pour le moment quand l’établissement pourra ouvrir ses portes sous sa nouvelle administration.