La Caisse de dépôt investit dans le redémarrage de Beaufor

La Caisse de dépôt et de placement du Québec investit 5M$ pour le redémarrage de la mine Beaufor en retour d’une redevance de 3% sur les revenus nets de production d’or. L’objectif est d’ouvrir la mine dans un horizon de 12 a 18 mois.

Dans un communiqué, Corporation aurifère Monarques a fait l’annonce de cet important partenariat pour la minière. Le président et chef de la direction a d’ailleurs remercié la Caisse de dépôt pour leur investissement.

« Cet investissement est un point tournant pour la mine Beaufor, dont le potentiel aurifère à haute teneur est toujours omniprésent, comme nous l’avons démontré lors de notre dernière campagne de forage réalisée en 2018», a déclaré M. Lacoste

La minière explique qu’elle a engagé les services de Découvertes Goldspot, une entreprise qui applique une technologie d’intelligence artificielle qui permet d’augmenter l’efficacité et le taux de réussite de l’exploration minière.

«Afin de mettre toutes les chances de notre côté, nous avons retenu les services de GoldSpot, qui nous aidera à sélectionner les cibles de forage optimales tout au long du programme à partir des données historiques que nous avons compilées au cours des deux dernières années», a ajouté le chef de direction.

La compagnie aimerait remettre la mine Beaufor en production d’ici 12 a 18 mois afin de profiter de la hausse du prix de l’or actuelle.

«Avec cet investissement, la Caisse permet à Monarques de poursuivre son plan d’exploration, qui à terme, a le potentiel de mener à la réouverture de la mine Beaufor en Abitibi-Témiscamingue», a souligné la première vice-présidente et cheffe des Placements au Québec et de l’Investissement durable à la Caisse, Kim Thomassin. Cette transaction permet à l’entreprise d’intégrer de nouvelles technologies en intelligence artificielle, ce qui s’inscrit dans notre volonté de favoriser le virage numérique auprès d’un plus grand nombre de sociétés issues de secteurs dits traditionnels afin d’améliorer leur performance.»