«La forêt doit être un moteur important de la reprise» – Jean-Maurice Matte

Jean-Maurice Matte, maire de Senneterre.

Dernière mise à jour

Pour le maire de Senneterre et membre du comité forêt de l’Union des municipalités du Québec, Jean-Maurice Matte, l’industrie forestière doit être  un moteur important pour la reprise de l’économie du Québec. Pour lui, l’industrie forestière prépare actuellement des projets innovants tant dans le secteur de la transformation que de l’aménagement de la forêt privée et publique.

En entrevue, M. Matte se rappelle que la foresterie a eu mal ces dernières années avec la crise du bois d’œuvre et, plus récemment, la crise ferroviaire et maintenant la COVID-19. M. Matte est d’avis que des mesures financières doivent être mises en place pour que la forêt soit au premier plan de la reprise économique. 

 «Il y a beaucoup de projets qui sont sur les planches à dessin de l’industrie forestière, d’inquer M. Matte. C’est donc un bon moment pour faire avancer ces projets-là par des mesures gouvernementales ciblées.»

Par exemple, M. Matte souhaiterait l’utilisation des résidus des usines forestières notamment les eaux chaudes des papetières pour des productions sous serres. 

«Vous savez qu’à Senneterre on a un projet de parc thermique important à partir de l’eau chaude de Boralex, a-t-il cité en exemple. La crise a permis un retour à l’agriculture de proximité, et du même coup de réactiver notre projet de parc thermique au bénéfice de l’agriculture.»

Jean-Maurice Matte espère donc qu’on puisse regarder les possibilités qui s’offrent sur le territoire et qu’on puisse développer des projets à partir de nos ressources.