La mine Langlois à Lebel-sur-Quévillon cessera temporairement sa production le 31 décembre

Suivez-moi

Francois Munger

Journaliste chez MédiAT
Francois Munger
Suivez-moi

Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Dur coup pour la ville de Lebel-sur-Quévillon et quelques 240 employé, alors que les difficultés financières de Nyrstar force la minière à cesser la production de la mine Langlois le 31 décembre prochain.

Selon des employés joint par MédiAT, un certain climat d’incertitude règne à travers les travailleurs. Un nombre incertain d’entre eux continueront à maintenir la mine en état avant de savoir quel sort l’attend.

Les dirigeants de la mine de Zinc affirment que l’on ne parle pas de fermeture en ce moment et que l’arrêt de production découle de prévision budgétaire défavorables. Nyrstar cherche activement à trouver de nouveaux investisseurs, ce qui pourrait permettre une relance de la mine Langlois.