La mine Wasamac pourrait démarrer en 2022

Le projet Wasamac à Rouyn-Noranda pourrait voir le jour en 2022.

Le projet minier Wasamac de la corporation aurifère Monarques pourrait voir le jour en 2022 entre Rouyn-Noranda et Arntfield.

C’est lors du congrès Québec Mines, qui se tient en ce moment à Québec, que le président-directeur général de Monarques, Jean-Marc Lacoste, en a fait l’annonce. Il a annoncé le dépôt de l’avis de projet au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques lançant ainsi son étude d’impact environnemental.

À l’écoute de la communauté

Déjà, la minière a rappelé avoir effectué un vaste processus de consultation ayant permis d’identifier les préoccupations associées au projet. « Nous sommes à l’écoute de leurs demandes, de leurs préoccupations, et nous agissons en ce sens. La transparence de notre démarche est une priorité pour nous , a renchéri M. Lacoste.  Bref, c’est avec une grande fierté que nous enclenchons ce processus visant la mise en production d’une nouvelle mine d’or d’envergure au Québec.»

M. Lacoste et son équipe demeurent convaincus que le projet Wasamac pourra générer des retombées positives auprès des différents groupes, communautés et parties prenantes qui seront impliquées dans ce projet «porteur géré ici, par des gens d’ici, pour des gens d’ici.»

Le projet a également été retenu parmi les projets accompagnés par une table interministérielle annoncé le 19 novembre par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien. L’objectif est de mettre en place un service d’accompagnement des projets miniers ainsi qu’harmoniser le processus entre les différents ministères pour éviter les dédoublement et accélérer le traitement des autorisations requises.

Mine 4.0

Selon le communiqué de la minière, le projet Wasamac prévoit créer 300 emplois pendant l’exploitation et 250 personnes seraient nécessaires à la phase de construction. La durée de  vie de la mine est évaluée à 11 ans pendant laquelle elle produirait 142 000 onces d’or par année  pour 6000 tonnes de minerai extraits chaque jour.

Wasamac sera développé selon le concept de mine 4.0 alliant les nouvelles technologies et le respect de l’environnement. On cite en exemple le système de transport souterrain automatisé à commande électrique Rail-Veyor qui servira à remonter le minera à la surface.