L’hôpital de Rouyn-Noranda désigné pour les cas covid positif graves

L'Hôpital de Rouyn-Noranda désigné comme centre régional pour les personnes testées positives au Covid-19 et atteintes gravement. Photo : Archives\Médiat

Dernière mise à jour

L’hôpital de Rouyn-Noranda devient un centre régional pour accueillir les cas graves de Covid-19. Maintenant, au lieu de transférer les patients à Montréal, ils seront pris en charge en région.

  • Nombre de cas en A-T : 108 +(7)
  • Nombre de cas hospitalisés : 4
  • Nombre de cas dans la MRC de Rouyn-Noranda : Plus de 85 
  • Nombre de cas MRC Témiscamingue : 11
  • Nombre de cas MRC Abitibi : Moins de cinq cas
  • Nombre de cas Vallée-de-l’Or : Moins de cinq cas
  • Abitibi-Ouest : Moins de cinq cas
  • Nombre de personnes du personnel de la santé : 6
  • Décès : 2
  • Cas rétablis : 28
  • Nombre de tests : 1009
  • Nombre de tests en attente : 90

Selon le plan de contingence provincial, le centre hospitalier de Rouyn-Noranda a été désigné comme lieu d’accueil régional pour les cas covid positifs graves. Les patients seront donc hébergés aux soins intensifs de Rouyn-Noranda plutôt que d’être transférés vers Montréal. Une quinzaine de lits sont disponibles aux soins intensifs et une centaine d’autres pour les cas covid positifs réguliers. Cette mesure s’applique aux femme enceintes qui seraient testées covid positif. Elles pourront accoucher à Rouyn-Noranda.

Le Dre Annie Léger est consciente que cette nouvelle est importante. Elle souhaite toutefois rappeler que les salles d’urgence et les cliniques du réseau de la santé en région sont sécuritaires.

«Il faut vraiment que les gens comprennent que même à Rouyn-Noranda, venir consulter sera sécuritaire pour tous, a-t-elle assuré. Il ne faut pas que vous ayez de craintes. On remarque que les gens consultent peu, nos salles d’urgence sont tranquilles, nos cliniques sont peu actives. On est convaincu que certaines personnes attendent et qu’elles auraient besoin de soins.»

Pour les gens qui attendent des services, on conseille d’appeler la clinique de son médecin de famille. Si la personne n’a pas de médecin de famille, appelez votre GMF ou n’importe quel clinique ou encore la ligne 811. Les gens seront ainsi pris en charge.

Rappel de la PDG

La présidente-directrice générale, Caroline Roy a rappelé qu’il était très  important de ne pas tenir de rassemblements intérieurs. «On entend que les gens souhaitent se rassembler, mais le succès qui fait qu’on va bien s’en sortir repose sur le respect des actions mises en place, a-t-elle lancé. Les soupers de famille, les rencontre d’amis dans la maison sont à proscrire particulièrement à l’approche des soupers de Pâque qui pourraient se tenir.»