L’IRM fixe en fonction dès le 6 avril à Amos

irm appareil 3
Photo : Martin Guindon - Radio-Canada

Après plusieurs années d’attente et plusieurs mois de construction, l’appareil d’imagerie par résonnance magnétique (IRM) fixe sera mise en fonction au centre hospitalier d’Amos le 6 avril.

L’appareil est un outil qui permet aux médecins d’établir un diagnostic plus rapidement, par exemple dans les cas de détection précoce du cancer, et de proposer des traitements efficaces sans faire appel à la radiation ou à du matériel radioactif. L’IRM est également utilisée pour les services du département d’orthopédie, particulièrement lors de complications à la suite d’opérations.

« L’ajout d’un appareil d’IRM à l’Hôpital d’Amos est un dossier que je suis de près depuis le début. Je suis donc très heureuse aujourd’hui qu’il se concrétise enfin. Cela démontre l’engagement du gouvernement pour offrir les meilleurs soins et services aux gens de notre région. La mise en place d’un appareil fixe à Amos contribuera grandement à la qualité des diagnostics auprès des patients, ce qui est essentiel pour intervenir de manière plus ciblée et efficace. Toute notre communauté en profitera. » mentionne Suzanne Blais, députée de la circonscription d’Abitibi-Ouest

Le fait d’avoir installé un appareil fixe à l’hôpital d’Amos comporte son lot d’avantage dont ceux de réaliser plus d’examens, dont des IRM sous sédation ou anesthésie, ainsi que des examens mammaires et cardiaques aux clientèles qui le requièrent.

L’appareil permet aussi d’accueillir des patients jusqu’à concurrence de 250 kg, et il possède un tunnel moins long que l’IRM mobile. En plus d’être moins long, celui-ci est ouvert, ce qui contribue à réduire l’anxiété et la claustrophobie que ressentent parfois les usagers dans ce type d’examen.