Maison des jeunes Desjardins d’Amos : un an après la renaissance du phœnix

mdj
Au bas: photo prise suite à juillet 2018. Photo du haut : samedi le 25 septembre, désir d'inspirer la persévérance et la fierté de toute une communauté.
Francois Munger
Suivez-moi
Les derniers articles par Francois Munger (tout voir)

Tel un phœnix, la Maison des jeunes Desjardins d’Amos a émergé en force de ses cendres et célèbre cette semaine son premier anniversaire de renaissance. Les responsables de l’organisme ont choisi de prendre une photo symbolique cette fin de semaine pour souligner l’événement.

En faisant référence à la photo des jeunes prise en juillet 2018 devant le bâtiment rasé par les flammes, les partenaires, employés, membres du conseil d’administration, jeunes et bénévoles se sont rassemblés pour démontrer leur fierté et la persévérance de la communauté.

« Je savais qu’Amos était une ville fière et solidaire et ce projet en est le résultat » a tenu à mentionner Kate Dessureault, directrice générale et animatrice à la MDJ Desjardins d’Amos.

Depuis son ouverture, l’organisme a connu une croissance exponentielle en atteignant les 700 membres à la fin de l’été. En quelques mois d’ouverture, malgré les contraintes imposées par la Covid-19, les jeunes ont eu l’occasion de s’impliquer dans leur communauté, de participer à diverses activités, de démontrer leur créativité, d’en apprendre plus grâce à des activités-rencontres en plus de s’amuser et bouger dans les installations.

Le projet de construction du bâtiment représente également l’accomplissement d’un milieu fort et mobilisé. Le résultat est quant à lui apprécié de ses membres, en plus d’avoir conquis les juges des Grands prix du design en remportant cinq distinctions.