Minéraux stratégiques : Le gouvernement lance une consultation

Les minéraux critiques comme le lithium, le nickel par exemple, sont appelés à prendre de plus en plus de place dans notre quotidien notamment en raison de la popularité grandissante des téléphones intelligents, mais aussi pour l'électrification des transports.

Le ministre de l’Énergie et  des Ressources naturelles, Jonatan Julien a profité de l’ouverture de la 40e édition du Congrès Québec Mines + Énergie dans la capitale-nationale pour lancer un processus de réflexion sur la place du Québec dans la mise en valeur des minéraux critiques comme le lithium, le zinc et le nickel.

Cette réflexion se concrétisera par une série de rencontres en décembre et janvier dans plusieurs régions dont l’Abitibi-Témiscamingue. Dans un communiqué, on précise que les acteurs et partenaires concernés par les secteurs industriel, minier, environnemental et de la recherche de même que des représentants du milieu seront invités à échanger.

On y discutera notamment des étapes du développement de la chaîne de mise en valeur, de l’exploration à l’exploitation, à la transformation et au recyclage. 

Les citoyens intéressés à participer à cette discussion peuvent le faire via une plateforme en ligne sur le site du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles. La plateforme est ouverte jusqu’au 7 février 2020. (https://sondages.mern.gouv.qc.ca/index.php/259674?lang=fr )

Le gouvernement veut se mettre à la page

« À l’ère des nouvelles technologies et de la transition énergétique, la mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques est un important enjeu non seulement économique, mais aussi géopolitique, a déclaré le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien. Ces minéraux ont un rôle déterminant à jouer dans la production de biens. Ils doivent répondre aux politiques économiques du Québec.»

Toujours selon le ministre, entreprendre une réflexion sur la place du Québec dans ce domaine est primordial pour le gouvernement de la CAQ. Il souhaite échanger avec les partenaires et le milieu, afin que les acteurs impliqués puissent contribuer aux orientations gouvernementales, dans une perspective de création de richesse et d’emplois de qualité dans toutes les régions du Québec. »

Des minéraux qui prendront de plus en plus de place

Dans le communiqué, on rappelle que plusieurs secteurs dont l’aéronautique, les télécommunications, les énergies renouvelables, le stockage d’énergie, le secteur médical et l’électrification des transports sont des secteurs en forte croissance. Un approvisionnement en minéraux critiques  est indispensable pour répondre à la demande.

«Outre ces grands secteurs, ces minéraux  font partie du quotidien et se retrouvent dans plusieurs objets, a-t-on indiqué. Par exemple, pensons au graphite, au lithium, au cobalt et au nickel qui sont essentiels dans la fabrication des batteries  des ordinateurs portables et des téléphones cellulaires ainsi que des véhicules électriques.»