Pavillon Les Sources : Un établissement tourné vers l’avenir

Réjean Carignan a coupé le ruban après quatre ans de travail acharné après une visite complète des locaux. Photo : Mathieu Proulx

Dernière mise à jour

Le nouveau pavillon Les Sources d’Amos qui regroupe le Groupe médical Soleil, le Groupe de médecine familiale les eskers (GMF) et le le GFM-U a été officiellement inauguré devant plusieurs dignitaires et partenaires du projet. Ce nouvel établissement à tout ce qu’il y a de plus moderne et permettra de prodiguer des soins de santé en toute complémentarité avec l’ensemble des intervenants du réseau.

Le Carrefour Santé les Sources comprend maintenant deux bâtiments avec la Polyclinique et le  Pavillon Les Sources, reliés par une passerelle. On obtient donc un vaste carrefour santé avec la passerelle reliant l’hôpital d’Amos à la Polyclinique.

Un projet réalisé en partenariat

Le promoteur du projet et de président-directeur général du Carrefour Les Sources, Réjean Carignan était très fier et heureux de cette inauguration. «Tout ça a commencé il y a quatre ans, a-t-il raconté. Devant l’impuissance de ma famille qui devait s’occuper de notre mère, j’ai constaté les besoins de notre ville en matière d’hébergement pour mieux desservir notre population vieillissante.» 

M. Carignan est particulièrement heureux d’avoir su convaincre deux institutions soit le Pavillon Amos et le Pavillon Trécesson d’avoir embarqué dans le projet pour regrouper les ressources sous un même toit. «Au départ, on devait faire 64 chambres, mais cela comblait à peine les besoins, a-t-t-il mentionné.  J’ai donc pris la décision d’ajouter un étage pour faire passer le projet à 98 chambres au total.»

Un pavillon prometteur pour l’avenir des soins de santé

Ce nouveau pavillon permettra également à tous les professionnels, médecins, et aux étudiants du GMF les Eskers et GMF-U d’être en connexion constante. L’aménagement des locaux est fait expressément pour ça avec des espaces de travail partagés.

«Il s’agit d’un projet innovant et très prometteur pour l’avenir, a mentionné le médecin coordonnateur au GMF les eskers, Dr. Jean-Yves Boutet. Les apprenants en médecine vont bénéficier d’une expérience complète en gestion clinique.» Il s’agit d’un élément très important pour lui alors que les étudiants représentent la relève des GMF au Québec.

Pour le directeur médical du GFM-U, Dr. Stéphane Terreault, cette intégration complète contribuera à améliorer davantage la qualité des enseignements prodigués. Si le GFM-U obtient actuellement 60% de taux rétention des médecins apprenants, M. Terreault est confiant de voir ce chiffre augmenter dans les prochaines années.

Réactions des dignitaires

«L’année 2020 part du bon pied, s’est réjoui le maire d’Amos, Sébastien D’Astous. Une inauguration comme celle-là est galvanisante et nous donne le goût d’accomplir d’autres projets. Ce nouveau pavillon comble un besoin important dans notre ville et rassemble tout le monde.»

«Ce projet va permettre d’augmenter le taux de rétention de nos médecins résidents, a souligné le ministre régional et député d’Abitibi-Est, Pierre Dufour. Nous avons ici des installations de 1er ordre et c’est ce que recherche un étudiant qui vient se former.» 

«Les médecins d’Amos sont souvent cités en exemple et il s’agit d’une grande fierté pour moi, a lancé la députée d’Abitibi-Ouest, Suzanne Blais. Ce projet créé un lien de proximité entre tous les intervenantsdu milieu de la santé qui évoluent dans un environnement agréable ce qui est bon pour chacun d’entre-nous.»

«Ce nouveau pavillon témoigne bien de la volonté de la population de l’importance de prendre ses responsabilités et de s’occuper de nos patients», a lancé la présidente-directrice générale du CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, Caroline Roy.