Programmes d’insertion professionnelle à La Passerelle d’Amos

la passerelle

Les élèves à la recherche d’une vocation peuvent suivre deux programmes au Centre d’éducation des adultes La Passerelle d’Amos, anciennement le Macadam.

En effet, les personnes de 16 ans et plus présentant des difficultés d’adaptation sociale peuvent s’inscrire au programme Intégration Sociale. Les candidats doivent avoir de grandes difficultés à intégrer le marché de l’emploi, ne pas avoir de saines habitudes de vie et avoir besoin d’accompagnement par des ressources extérieures. La personne doit aussi être impliquée dans le processus, savoir lire et écrire ainsi qu’être en mesure de suivre la formation de 506 heures.

Madeleine Filion, enseignante dans la formation, explique :

« C’est surtout pour sortir les gens de leur isolement, de chez eux et de leur apprendre de bonnes habitudes de vie, la discpline personnelle… On traite de toute sorte de sujets : on parle de santé, d’alimentation, de logement, de gestion des émotions, de toutes sortes de choses au niveau personnel qui vont aider leur confiance en eux et qui vont ressortir plus autonomes et plus confiants. »

Après avoir terminé la première formation, il est possible de passer à la seconde : Intégration Socio-Professionnelle. Celle-ci, davantage axée sur la recherche d’emploi, permet aux étudiants de s’initier au monde du travail pendant 300 heures et de suivre un stage de 375 heures dans un domaine semi-spécialisé.

Si le stage est complété et réussi, l’étudiant reçoit un certificat de formation émis par le Ministère de l’Éducation. Il faut cependant avoir au moins une sixième année, soit l’équivalent d’un Secondaire 1, pour pouvoir accéder à cette formation.

Par ailleurs, le programme se fait en collaboration avec le Centre Local d’Emploi (CLD), qui demande aux étudiants de suivre un cours complémentaire en formation générale des adultes.

Journalier, manœuvre, aide-cuisiner, aide-foreur, aide-boulanger : tous ces métiers et bien d’autres peuvent être accessibles avec ce programme.

Josée Gravel, enseignante dans le programme, précise :

« C’est sûr qu’au bout, l’élève doit avoir un objectif de retour sur le marché du travail ou d’avoir un premier emploi […]. Il y a des sorties, on va visiter des entreprises, on reçoit des personnes en conférence, on fait aussi des sorties culturelles, mais ça, c’est d’après les goûts des élèves qu’il va y avoir là à ce moment-là. »

Le pourcentage d’étudiants se trouvant un emploi après les deux programmes seraient de 97% selon Madeleine Filion.

Les personnes intéressées peuvent s’informer au 819-732-2021 poste 2234.

Dernière modification le 8 septembre 2022 9:09