Quatre démissions au conseil de St-Marc

Dans l'ordre: Thérèse Lemay, Pierre Barrette, Réal Nolet, et Mario Deschâtelets

Dernière mise à jour

Quatre conseillers de Saint-Marc-de-Figuery ont démissionné en bloc lors de la dernière séance du conseil municipal le lundi 13 janvier. Pierre Barrette, Mario Deschâtelets, Thérèse Lemay et Réal Nolet reprochent au maire, Daniel Rose, sa gestion malsaine des employés, bénévoles et conseillers de la municipalité. M. Rose parle plutôt d’une divergence d’opinion normale.

D’abord, le conseiller, Pierre Barrette a démissionné en pleine séance du conseil municipal et ses anciens collègues ont suivi en bloc en solidarité avec lui.

Selon Mario Deschâtelets, la cause des départs est attribuable au climat malsain qui régnait en raison des échanges négatifs et répétitifs envers les employés, les conseillers et bénévoles de la municipalité. «Malheureusement nos valeurs et nos objectifs ne correspondent pas avec celles du maire et après du travail pour tenter de résoudre l’impasse rien ne change, a-t-il expliqué. Nous ne pouvons plus continuer dans ces conditions et nous en sommes bien désolés.»

Des heures supplémentaires causent la bisbille

«Il s’agit d’un litige entre les conseillers et moi concernant le temps supplémentaire effectué par les employés, a expliqué en entrevue, le maire de St-Marc, Daniel Rose. En tant que maire, j’ai le droit légal de contrôler la gestion des ressources de la municipalité. Pour certains, il aurait fallu régler la situation au 31 décembre. J’ai préféré prendre plus de temps pour analyser la situation, ce qui a frustré le premier conseiller démissionnaire et entraîné les trois autres.»

Le maire explique que la commission municipale accompagnera la municipalité pour les deux mois à venir et participera aux décisions en raison de l’absence de quorum. Le maire reste en poste ainsi que les deux conseillers restants. «C’est une déception pour moi, a-t-il poursuivi. On va se relever les manches et nous allons nous en sortir.»

Pour M. Rose, le retour des conseillers démissionnaires n’est pas une option. Ils ont pris une décision qu’il respecte.

M. Deschâtelets en a profité pour remercier tous les gens qui composent les différents comités de leur appui et leur dévouement, la patience et le professionnalisme de tous les employés de la municipalité. Il assure que ces derniers ne sont pas la raison des démissions.