Sayona a déposé son étude d’impact

La présentation de Sayona devant l'ICM la semaine dernière a permis de constater que tout n'est pas gagné pour la minière au point de vue de l'acceptabilité sociale. L'analyse de l'étude d'impact et le processus du BAPE joueront un rôle déterminant. Photo : Archives

Dernière mise à jour

Sayona Québec a déposé officiellement l’étude d’impact du projet minier Authier auprès du ministère de l’Environnement. À la suite de son analyse complète, le ministère devrait lancer officiellement le processus du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement. (BAPE)

Le directeur du développement durable, Serge Rouillier, affirme que l’étude d’impact déposée présente un projet amélioré et ce, dans le but de répondre aux préoccupations des citoyens de la MRC Abitibi et de la Première Nation Abitibiwinni. Il affirme avoir  inclus plusieurs changements en ce sens.

Bien que l’acceptabilité sociale ne soit pas à son comble actuellement autour du projet Authier, Serge Rouillier demeure confiant et assure que l’entreprise continuera de répondre aux inquiétudes de la population.

Le comité citoyen reste méfiant

De son côté, le porte-parole du comité citoyen pour la protection de l’esker, Rodrigue Turgeon, croit toutefois que le danger pour l’esker n’est pas disparu «comme par magie.» Il rappelle le changement complet du personnel de direction dans les derniers mois sans explications claires de l’entreprise.

« On parle toujours du même esker menacé et surtout, de la même compagnie que nous avons dû contraindre à aller devant le BAPE par voie de mise en demeure, de la même compagnie qui subit présentement une enquête par le Commissaire au lobbyisme », poursuit-il.

À la suite de la présentation de la minière devant l’Institut canadien des mines la semaine dernière, le comité citoyen rappelle à la population de ne pas céder au «discours angélique de la minière». Selon eux, Sayona cherche à se présenter sous un nouveau jour sans avoir reconnu ses torts.

Le Comité procédera à une lecture exhaustive de l’évaluation environnementale et invite toute personne souhaitant s’impliquer en prévision du BAPE et détenant une expertise en toute matière pertinente à le contacter via sa page Facebook ou à l’adresse courriel comite.esker@gmail.com.