Dimanche, 19 mai 2024
34 - Mélanie Couture
Saison 2 • Épisode 34 • Présenté par Camille Dallaire

Cette semaine avec Mélanie Couture, ON PARLE DE SEXE! Éducation sexuelle absente, histoires de walk of shame, incels, pickup lines grossophobes, sexe post-grossesse... on brainstorm ensemble un nouveau nom pour que l'éducation sexuelle fasse moins peur. On aborde ensuite la responsabilité de l’érection, l’entre-deux de la sexualité ainsi que l’importance de continuer à aller frencher dans le char quand t’es un vieux couple dans la quarantaine. Après une reminiscence du site de rencontre Do you look good, Mélanie dit avoir daté des anglophones pour éviter de se faire reconnaître. Une question englobe notre conversation : pourquoi la sexualité est-elle si tabou? Bonne écoute! 

D'autres épisodes du même balado
D'autres balados qui pourraient vous plaire

La Spiritualité pour les nuls

13 épisodes

Pouvons-nous tous être sur le chemin de la spiritualité? Christian Peloquin aborde différents sujets afin de comprendre plusieurs facteurs qui démontrent qu’il existe quelque chose de plus grand et de plus puissant que nous. Avec son co-animateur Stéphane Paquette, il apprend à redécouvrir qui nous sommes réellement. Quels outils ou quelles connaissances permettent à l’être humain d’évoluer dans sa spiritualité.

Quand pensez-vous?

23 épisodes

Rire et réfléchir avec Francis Murphy, Geneviève Béland, Paul-Antoine Martel et leurs invités, dans une émission de radio indépendante, enregistrée devant public et baladodiffusée. On y aborde culture, société et âneries diversifiées. Quand pensez-vous? Sujets sérieux traités avec légèreté. Sujets légers traités avec sérieux.

Carte d'affaires

31 épisodes

Derrière une carte d’affaire, il y a tout un parcours et surtout une histoire humaine. J’ai créé ce podcast pour échanger avec d’autres femmes entrepreneures et les inviter à raconter leur parcours.

Appropriation Culturelle - Le Podcast

214 épisodes

Mathieu Proulx, Pierre-Marc Langevin et Benoit St-Pierre donnent le micro aux personnalités qui marquent la culture de l'Abitibi-Témiscamingue. Ici, l'appropriation culturelle doit être vu au 1er degré. On s'approprie NOTRE culture avec un grand C.