Le candidat libéral Guy Bourgeois propose des solutions aux enjeux qui touchent la région

guy bourgeois

On apprenait en mai dernier que le candidat libéral pour l’Abitibi-Ouest sera Guy Bourgeois, ancien député d’Abitibi-Est pour le Parti Libéral.

À l’approche des élections de cet automne, le candidat affirme être déçu de la CAQ. Selon lui, les décisions prises par les grandes instances doivent réellement tenir compte des réalités régionales. Il pense aussi que les citoyens ne sont pas suffisamment consultés lorsque vient le temps de prendre des décisions.

Il croit notamment que la santé doit être au cœur des décisions politiques. Il mentionne par exemple le dossier de l’arsenic à Rouyn-Noranda, pour lequel le Parti Libéral s’est ouvertement positionné « en mode solution ». D’ailleurs, ce dernier n’exclut pas la possibilité de fermer la Fonderie Horne si elle est incapable de respecter les normes environnementales :

« La compagnie travaille sur cette solution-là depuis un bout de temps, d’essayer de diminuer [les émissions d’arsenic]. […] Force est d’admettre qu’aujourd’hui, avec les chiffres qui ont été révélés, on est loin du compte, très loin du compte, et ça, c’est inadmissible. Est-ce que la technologie va évoluer suffisemment rapidement et de façon efficace pour permettre de péréniser les opérations ou, ultimement, arriver à un choix qui sera celui de ne plus opérer l’usine? »

Il propose également de lutter contre la pénurie de main-d’œuvre en accompagnant mieux les entreprises au niveau de l’innovation et de la robotisation ainsi que de se tourner vers les travailleurs d’expérience, les jeunes et les immigrants.

Enfin, il croit que la crise du logement peut être endiguée en rénovant des bâtiments déjà existants pour loger les gens, en fabriquant des maisons mobiles et en modifiant les règlements municipaux pour faciliter les maisons multigénérationnelles ou les mini-maisons par exemple.

Dernière modification le 7 juillet 2022 10:42