Samuel Doré, candidat du PQ en Abitibi-Ouest, révèle ses priorités pour la campagne électorale

samuel doré

Samuel Doré, candidat du Parti Québécois en Abitibi-Ouest, révèle ses priorités pour la campagne électorale à venir.

Il croit que la jeunesse, l’environnement, l’attractivité, l’accès au territoire et la représentation de la population sont les enjeux sur lesquels il faut se pencher :

« C’est sûr que je vais beaucoup parler de la jeunesse : pour moi, c’est très important. J’ai travaillé dans le réseau des forums jeunesse, pour moi, c’est crucial qu’on s’occupe de nos jeunes, qu’on leur prépare un avenir, qu’on leur donne des opportunités.

Ensuite, je dirais que l’attractivité, c’est très important. Il faut qu’on améliore notre capacité d’attirer des travailleurs, d’attirer toute sorte de monde qui viendront bonifier notre région, notamment des immigrants.

Ensuite, une de mes priorités, bien sûr, en lien avec l’environnement, c’est qu’il faut protéger nos lacs, nos rivières, nos eskers, ça c’est très, très prioritaire. […]

J’ajouterais aussi l’accès au territoire : avoir accès, partout sur le territoire, puis une occupation dynamique du territoire.

J’ajouterais enfin, comme dernier axe, une meilleure concertation régionale et une meilleure représentation aussi des intérêts de la population. […] Au cours de la campagne, j’aurai l’occasion de faire des propositions plus concrètes. »

Il croit également que le développement économique de la région est freiné par quatre problématiques : la pénurie de main-d’œuvre, la pénurie de logements, l’accès à des services de garde et l’offre de soin de santé déficiente. En travaillant sur les cinq axes de sa campagne électorale, il croit pouvoir régler les problèmes auxquels la région fait face.

Père de quatre enfants, il a une vaste expérience en politique. Il a été tour à tour agent de développement à la Conférence régionale des élus de l’Abitibi-Témiscamingue, adjoint de circonscription de la députée fédérale Christine Moore et attaché politique au bureau du député d’Abitibi-Ouest, M. François Gendron. Il a également été maire de Poularies par le passé.

Très impliqué dans la communauté, Samuel Doré considère que sa présence en politique est une manière de prendre action dans les grands choix de la société.

Les autres candidats en Abitibi-Ouest ont également été rencontrés : Guy Bourgeois du Parti Libéral du Québec, Alexis Lapierre de Québec Solidaire, Jonathan Blanchette chef de l’Union nationale et Suzanne Blais de la Coalition Avenir Québec ont eu leur propre entrevue. Le Parti Conservateur n’a pas retourné notre demande d’entrevue.

Dernière modification le 16 septembre 2022 9:45