Samedi, 13 avril 2024

Chronique SLTDH #5 au FM 93,1 - Le château Cox

Chronique SLTDH #5 au FM 93,1 - Le château Cox
Présenté par SLTDH

Pour souligner les vacances, je vous propose cette chronique faite au FM 93,1 où je parle du château Cox. Situé sur le lac Témiscamingue, cette majestueuse habitation construite à la fin du 19e siècle à de quoi en faire fantasmer plus d'un. Bonne écoute!

Merci à nos partenaires : Fromage au Village de Lorrainville : https://www.fromageauvillage.ca/boutique et utilisez le code promo : Histoire, pour avoir droit à 10% de rabais!

Constructions Rivard - https://www.constructionsrivard.com/

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UC2y8ecp5-KYF6y51rqi6hlQ

Une présentation des Éditions Dernier Mot: https://editionsderniermot.com/ 

D'autres épisodes du même balado
D'autres balados qui pourraient vous plaire

Quand la sexualité blesse

13 épisodes

«Quand la sexualité blesse» est un podcast où la problématique des violences à caractère sexuel est abordée sans tabou et sans filtre. Sous une analyse féministe et dans un vocabulaire accessible, les intervenantes du Calacs-Abitibi discutent avec des invitées des impacts de l’hypersexualisation, de la pornographie et de la culture du viol, mais aussi des différentes pistes de solution pour pouvoir vivre une sexualité saine et empreinte de respect et d’égalité.

Lutte tu m'parles

7 épisodes

Les classiques révisité. Simon, fan de lutte depuis 1989. Sébastien, qui a écouté son premier gala de lutte en 2022. Est-ce que la lutte leur parleras de la même manière. Verront-ils les mêmes choses. Critique avec humour de la lutte, en commençant avec 1983 et en suivant la chronologie des galas PPV suivant.

À 8 minutes

5 épisodes

Un podcast où on jase de connexions humaines, de belles histoires d'ici, de coups de coeur régionaux et où on se demande «T'es à 8 minutes de quoi, toi?» #VivreAT

Appropriation Culturelle - Le Podcast

214 épisodes

Mathieu Proulx, Pierre-Marc Langevin et Benoit St-Pierre donnent le micro aux personnalités qui marquent la culture de l'Abitibi-Témiscamingue. Ici, l'appropriation culturelle doit être vu au 1er degré. On s'approprie NOTRE culture avec un grand C.